Vols dans des chalets en Haute-Mauricie: Alex Newashish Quoquochi et Christophe Awashish plaident coupable

LA TUQUE — Alex Newashish Quoquochi et Christophe Awashish ont plaidé coupable, lundi au palais de justice de La Tuque, à plusieurs chefs d’accusation concernant des vols commis dans des chalets à l’été et à l’automne 2018. Les introductions par effraction ont eu lieu au Lac-des-Deux-Yeux, au Lac-à-la-Truite, au lac Jean-Pierre, au lac Châteauvert et au lac Arm.

La juge Guylaine Tremblay a prononcé une sentence suspendue dans les dossiers de Christophe Awashish. Ce dernier devra toutefois respecter une probation d’une durée de trois ans et de nombreuses conditions. Il aura, entre autres, à effectuer 240 heures de service communautaire, dans un délai de 18 mois.

Il devra également écrire, avec l’aide et sous la supervision des Services Sociaux Atikamekw Onikam, une lettre d’excuses qui sera remise aux victimes et dans laquelle il exprimera ses remords, sa compréhension des conséquences et les mesures prises pour réparer les torts.

Christophe Awashish sera dans l’obligation de suivre les directives d’un agent de probation ou tout autre intervenant désigné par celui-ci concernant toute thérapie relativement à un suivi psychologique.

Il lui est interdit également de se trouver sur les terrains des chalets où les crimes ont été perpétrés.

«Ce sont des conditions qui sont sévères, ce n’est pas une colonie de vacances. Il va devoir se prendre en main», a indiqué le procureur de la Couronne.

Dans les dossiers d’Alex Newashish Quoquochi, la juge Tremblay était également d’avis qu’une sentence suspendue serait appropriée dans les circonstances.

L’accusé devra toutefois se soumettre lui aussi à une probation de trois ans. L’individu aura 240 heures de travaux communautaires à effectuer. Il devra également s’adresser aux victimes dans une lettre d’excuse.

Alex Newashish Quoquochi devra également participer à Moteskano, un projet d’expédition annuel destiné aux gens de la communauté d’Opitciwan, durant l’hiver 2020-2021 ou 2021-2022 et à Tapiskawan Sipi d’Opitciwan jusqu’à Manawan durant l’été 2021 ou 2022 «pour renforcer son identité et recevoir de l’aide thérapeutique et de guérison».

Il ne pourra pas non plus se trouver sur les terrains des chalets où les crimes ont été perpétrés.

Alex Newashish Quoquochi et Christophe Awashish devront aussi avoir une bonne conduite et ne pas troubler l’ordre public.

Un troisième individu, Dustin Poucachiche, était également impliqué dans cette affaire, mais il ne s’est pas présenté devant le tribunal lundi. Un mandat d’arrestation a été émis contre lui.