Vol de cuivre à Notre-Dame-du-Mont-Carmel

TROIS-RIVIÈRES — Dans la nuit du 20 au 21 juillet à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, deux suspects ont été aperçus sur le site du poste de la Mauricie d’Hydro-Québec relativement à des vols de cuivre. L’un d’eux a été mis en arrestation, alors que son complice a pris la fuite à pied. À ce jour, douze intrusions sont survenues depuis le mois d’avril en Mauricie.

Rappelons qu’un homme et une femme ont été surpris par la SQ à Nicolet au début du mois. L’homme de 48 ans, qui est connu des policiers, n’en serait pas à ses débuts dans ce type de vol. Il était d’ailleurs en probation et il lui était interdit d’être sur les terrains du poste. Le malfaiteur serait relié à cet événement, mais également aux vols des dernières semaines.

Hydro-Québec a constaté une augmentation au cours des trois derniers mois et a depuis rehaussé ses mesures de surveillance et de protection. «On travaille de façon très étroite avec les corps policiers», soutient la porte-parole Lucie Roy. «Ce qui intéresse les malfaiteurs, ce sont les fils de cuivre. Une des mesures que nous commençons à explorer, c’est d’utiliser d’autres matériaux pour faire des mises à la terre, des matériaux qui sont aussi conducteurs et efficaces en étant moins dispendieux», ajoute-t-elle.

La Sûreté du Québec affirme qu’il n’y a pas de vague en ce moment. «Les vols de cuivre sont constants. Ça fluctue, ça vient, ça part», explique la sergente Éloïse Cossette.