Tommy Richard et Jonathan Bellemare déplorent les actes de vandalisme commis en fin de semaine au terrain de hockey balle de Mont-Carmel.

Vandalisme: «décevant et décourageant»

NOTRE-DAME-DU-MONT-CARMEL — «C’est décevant et décourageant. On a mis beaucoup d’effort pour que le site de hockey balle soit sur la coche et que le monde puisse avoir du fun. Et on se rend compte que des gens font ça juste pour faire du mal.»

Jonathan Bellemare n’avait pas besoin que des gens commettent des actes de vandalisme sur son terrain de hockey balle situé au cœur de Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Des individus ont profité en fin de semaine d’une pause dans le calendrier des éliminatoires de la ligue locale pour briser le tableau indicateur. Ils ont aussi arraché des rampes de la terrasse réservée aux spectateurs et ont renversé des tables de pique-nique.

M. Bellemare est un des quatre actionnaires de cette compagnie. Il estime que les dommages sont d’environ 7000 $. La somme n’est pas astronomique, mais les assurances du quatuor ne couvrent pas les dommages causés par le vandalisme. Les quatre hommes d’affaires devront payer la totalité des pertes.

«On avait des matchs dimanche soir et c’est là qu’on a vu le tableau qui avait été décroché et lancé par terre. C’est choquant. C’est du trouble, du temps. Et c’est nous, les quatre administrateurs, qui devrons payer pour tout ça», commente M. Bellemare.

«C’est un peu frustrant. Tu donnes des efforts pour que la communauté s’amuse et au bout du compte, il arrive des gestes comme ça», ajoute Tommy Richard, du groupe des actionnaires.

Les matchs de dimanche soir ont dû être chronométrés à l’aide d’un téléphone intelligent. Le tableau indicateur devait prendre la route de Shawinigan la semaine prochaine en vue de la saison d’hiver d’une ligue intérieure.

«Tout ça ne va pas suspendre nos activités, confirme M. Bellemare. On sera là l’an prochain. Mais on n’est pas une grosse compagnie. On ne se mettra pas millionnaire avec ça, c’est une dépense qui n’était pas prévue.»

Les quatre administrateurs font appel au public pour aider la police à faire progresser son enquête dans le but de retracer les malfaiteurs. Il n’y a pas d’image vidéo des méfaits, les caméras de surveillance du bureau municipal étant orientées dans une autre direction que celle où est située la surface de hockey balle. Via sa page Facebook, le groupe sollicite la collaboration des gens.

«Mont-Carmel est une super place où habiter, mais ça prend juste deux ou trois moineaux pour faire de la mauvaise publicité, soutient M. Bellemare. C’est pour ça que ce serait le fun de trouver les responsables. Si des gens peuvent nous aider, ce serait bien.»