Vandalisme à l'aréna d'Opitciwan

L'aréna d'Opitciwan a été visité par un ou des malfaiteurs récemment. Même si on ne connaît pas encore exactement l'étendue des dégâts, on sait qu'ils sont nombreux. Une série de photos, qui circulent actuellement sur les réseaux sociaux, démontrent l'ampleur de la situation: vitres cassées, peinture rependue sur les planchers, graffiti sur les murs...
Les actes de vandalisme auraient possiblement été commis samedi soir. Le service de police d'Opitciwan a confirmé qu'une enquête avait été ouverte concernant cet incident.
Même s'il n'avait pas eu encore l'occasion de se rendre sur place pour prendre connaissance de la situation, le chef de la communauté atikamekw d'Opitciwan dénonçait la situation.
«On va attendre le rapport d'enquête. Je viens d'apprendre la nouvelle. C'est une des rares infrastructures de loisirs qu'on a et malheureusement on subit des dommages», a lancé le chef Christian Awashish.
Selon ses dires, il ne s'agit pas d'une première pour l'aréna. D'autres actes de vandalisme y ont été commis dans le passé.
«Depuis sa construction, c'est arrivé à quelques reprises. C'est souvent des jeunes qui font des dommages. C'est malheureux. On ne sait pas en termes de dommages ça peut représenter combien», a-t-il lancé.
Une situation désolante alors que la saison devait prendre son envol d'un moment à l'autre. Les utilisateurs, surtout les jeunes des écoles et du hockey mineur, seront possiblement affectés par la situation selon le responsable de l'aréna.
«Déjà la semaine prochaine on devait mettre la glace. Ce serait vraiment malheureux de devoir tout retarder ça. C'est triste», affirme Christian Awashish. 
«La semaine dernière, il y avait eu des tentatives d'incidents à l'aréna. À l'école et au centre de santé, il y a eu aussi des tentatives de vandalisme... Est-ce que ce sont des messages de frustration que les jeunes font? Souvent ça se reflète par des actions comme ceux-là...», a conclu le chef de la communauté d'Opitciwan.