Marc-André Bélanger est copropriétaire de Climatisation Bélanger.

Vague de vols à Trois-Rivières: les frigoristes visés

Le vol perpétré en fin de semaine auprès de quatre entreprises du parc industriel Carrefour 40-55 touche de nouveau une entreprise de réfrigération, le troisième cas du genre à survenir sur le territoire de Trois-Rivières depuis le début du mois de juin.
Dans la nuit de samedi à dimanche, des individus ont défoncé la clôture arrière de ces entreprises pour ensuite dérober des objets dont la valeur est de plus de 75 000 $. De ce total, Climatisation Bélanger a perdu environ 35 000 $ en unités de climatisation, en pièces et en outils. Les voleurs ont tenté de prendre un des camions stationnés dans la cour. Ils ont dû se «contenter» du contenu du véhicule.
«Les voleurs connaissent le domaine de la réfrigération. Ils prennent les objets de valeur, les outils spécialisés», déclare Marc-André Bélanger, copropriétaire de l'entreprise familiale. Selon M. Bélanger, cette somme n'inclut pas les dommages causés au camion visé par les voleurs ni la clôture qui a été brisée.
Paul Chartray, copropriétaire de l'entreprise Chartray Réfrigération, confirme que des voleurs ont vidé trois camions au cours de la nuit du samedi 3 juin au dimanche 4 juin.
«Ils ont essayé de partir avec les camions, mais n'ont pas réussi. Ils sont partis avec les outils, des tuyaux. Le vol représente une valeur d'environ 45 000 $ à 50 000 $.»
Le scénario est presque identique du côté de Climatisation Trois-Rivières. Le vol est aussi survenu au début de juin dans un camion utilisé par un technicien. Le véhicule était stationné au domicile de ce dernier.
«Ils ont vidé le camion des objets de valeur: des pompes à vacuum, des kits de torches à souder, du cuivre, des outils. Ils savent ce qu'ils volent», estime le propriétaire, Luc Michaud, qui évalue les pertes matérielles et les dommages au véhicule à près de 20 000 $.
Plusieurs objets volés peuvent servir à la revente. Mais Paul Chartray croit qu'on pourrait avoir affaire à des gens qui veulent profiter de l'été et de la chaleur qui commence à s'installer pour s'improviser installateurs d'unités de climatisation.
«À part pour faire notre métier, il y a pas grand-chose à faire avec ça. Est-ce que ce sont des gars qui se sont équipés pour pas cher ou c'est pour la revente? Il y a des gens qui nous sollicitent pour n'importe quoi, ça installe et puis merci, bonsoir.»
Plomberie Trois-Rivières, Construction CMA et Cuisines Michel Rathier sont les trois autres entreprises victimes du vol de la fin de semaine. Selon Mario Lavaute, les voleurs ont profité du fait que les entreprises sont toutes voisines et peu occupées la fin de semaine pour commettre leur larcin.
«Ils ont coupé des barrières et défoncé les deux camions de la compagnie qui étaient à l'extérieur. Ils sont partis avec l'outillage, des tuyaux de cuivre, des raccords. C'est du monde qui savait ce qu'il volait», raconte le copropriétaire de Plomberie Trois-Rivières qui déplore que le vol de certaines pièces spécialisées va entraîner du retard sur un chantier.
Construction CMA a constaté le vol d'un camion et des outils de construction. Selon certaines informations, ce camion a servi à transporter les biens dérobés dans le véhicule de Climatisation Bélanger. Il a été retrouvé lundi.
«Les voleurs ont ouvert les clôtures et voyageaient de cour en cour», raconte Maxime Couture, qui évalue ses pertes à environ 15 000 $.
Des entreprises du secteur possèdent des caméras de surveillance. Les voleurs portaient toutefois une cagoule, ce qui rend difficile leur identification.
La police de Trois-Rivières a ouvert une enquête concernant ce vol. Contrairement à l'information qui a été véhiculée en fin de semaine par le corps policier, l'usine La Fernandière n'a pas été victime de cette série de vols.