Le véhicule a terminé sa course dans la façade d’un immeuble à logement de l’avenue Champlain.
Le véhicule a terminé sa course dans la façade d’un immeuble à logement de l’avenue Champlain.

Une voiture s'encastre dans un logement à Shawinigan

SHAWINIGAN — Une voiture s’est encastrée dans le mur d’un logement à l’intersection de la rue Trudel et de l’avenue Champlain, à Shawinigan, après être entrée en collision avec un autre véhicule, mardi midi. 

Selon la Sûreté du Québec (SQ), le conducteur de l’automobile n’aurait pas respecté le feu rouge et est entré en collision avec un véhicule utilitaire sport. La voiture a poursuivi sa course pour enfoncer le mur d’un immeuble à logements situé à l’intersection des deux rues. 

«J’ai entendu un gros bruit, mais quand je suis sortie de chez moi, c’était fini. Ça a pris les pinces (de désincarcération) pour ouvrir l’auto», relate Lise Jean, qui habite à deux pas du lieu de la collision. 

Lise Jean

Selon nos informations, des employés du CIUSSS se trouvaient à proximité pour opérer la clinique mobile de dépistage de la COVID-19. En entendant le bruit de la collision, certains se sont précipités pour porter assistance aux blessés. 

La SQ indique que trois personnes ont été transportées à l’hôpital «par prévention», soit probablement pour des blessures mineures. Selon un témoin, l’un des blessés serait un cycliste qui se serait jeté en bas de son vélo pour éviter une collision avec les véhicules impliqués. La SQ n’a toutefois pas été en mesure de confirmer cette information. 

L’automobile a percuté un VUS avant de terminer sa course dans la façade du logement.

Selon le corps policier, le logement était inoccupé au moment de la collision. Plusieurs voisins ont indiqué au Nouvelliste que l’immeuble n’est pas habité depuis plusieurs années. Vers 1  h, des ouvriers étaient sur place pour déblayer les débris laissés par l’accident. Ils devaient également placarder l’endroit où la collision s’est produite et solidifier le balcon du premier étage, puisqu’un pilier a été plié sous la force de l’impact. 

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Shawinigan s’est rendu sur les lieux pour empêcher le public d’accéder au bâtiment et vérifier si l’intégrité de la structure a été affectée. La Ville de Shawinigan n’a pas indiqué au Nouvelliste si c’est le cas, mais les ouvriers rencontrés sur place ont affirmé que non. 

Une intersection problématique

Selon les voisins avec lesquels Le Nouvelliste a pu s’entretenir, les accidents sont fréquents à l’intersection de la rue Trudel et de la rue Champlain. 

«Les lumières ne sont pas synchronisées et pour tourner à gauche sur l’avenue Champlain, c’est compliqué, il faut souvent couper des voitures, sinon on se ramasse à attendre la prochaine lumière verte», explique Sylvain Jean, qui était dans son salon lorsque la collision est survenue. 

Sylvain Jean affirme que des accidents sont fréquents au coin de la rue Trudel et de l’avenue Champlain.

Plusieurs automobilistes qui circulent sur l’avenue Champlain ne respecteraient pas la limite de vitesse, d’après M. Jean. 

«Ça passe en fou, ici. D’ailleurs, le gars ne roulait sûrement pas à 50 km/h pour rentrer de même dans le bâtiment», indique M. Jean. 

Sa mère abonde dans le même sens. «Les gens – les jeunes – ont tendance à accélérer quand ils voient que la lumière est verte. Ils roulent très vite. Je me suis toujours dit: à un moment donné, il y en a un qui va s’étamper», dit Lise Jean. 

La SQ n’a pas indiqué si la vitesse pourrait expliquer la collision survenue mardi midi. Elle précise toutefois que le conducteur de l’automobile, un homme de 26 ans de Shawinigan, «pourrait recevoir des constats d’infraction».