Une sentence de 21 mois de prison

SHAWINIGAN — Un individu de Shawinigan, Sherman Larkin, a été condamné à une peine de 21 mois de prison pour une série d’infractions liées à la pornographie juvénile et pour un bris de conditions.

Lors de son retour au palais de justice de Shawinigan lundi, l’homme de 38 ans a en effet décidé de régler ses dossiers et de plaider coupable à la majorité des accusations portées contre lui. En 2016, il avait été arrêté une première fois pour avoir eu en sa possession des fichiers de pornographie juvénile. En 2017, il avait enfreint une condition imposée par le tribunal lui interdisant d’utiliser un ordinateur. Finalement, en 2018, les enquêteurs spécialisés en matière d’exploitation sexuelle des enfants sur Internet de la Sûreté du Québec l’avaient de nouveau intercepté. On lui reprochait alors d’avoir téléchargé pas moins de 550 fichiers de pornographie juvénile. Les policiers avaient également retrouvé en sa possession des scénarios où il était question de fantasmes sexuels sur des jeunes enfants. De nouvelles accusations avaient donc été portées contre lui pour possession de pornographie juvénile, distribution et production.

Les discussions entre le procureur de la Couronne et l’avocate de la défense, Me Karine Bussière, ont donné lieu à une suggestion commune de sentence qui a été entérinée par le juge Jacques Trudel. Si l’on tient compte de sa détention préventive, il lui reste donc 16 mois à purger.