Les policiers ont mis la main au collet de Luc Brisebois.

Une relation des Hells en cavale depuis 2012 arrêtée

Recherché depuis novembre 2012 à la suite de l'opération Loquace, Luc Brisebois, une relation des Hells Angels, a finalement été retracé par les forces policières.
<p>Jessy Kean est toujours recherché.</p>
L'individu de 44 ans a été conduit, mercredi matin, au palais de justice de Trois-Rivières afin d'y être accusé de complot pour trafic de cocaïne, trafic de cocaïne, possession de stupéfiants pour fins de trafic et enfin, trafic d'une somme d'argent dépassant 5000 $ sachant que celle-ci avait été obtenue illégalement.
La Couronne, représentée par Me Nathalie Jomphe, s'est immédiatement objectée à sa remise en liberté. Le prévenu sera donc ramené en cour jeudi matin au palais de justice de Longueuil pour y subir sa comparution formelle. Notons que les mandats de l'opération Loquace ont été émis dans le district judiciaire de Longueuil de sorte que toutes les procédures vont s'y dérouler.
D'autres chefs d'accusation pourraient également être portés contre Brisebois demain ou au cours des prochains jours puisque des stupéfiants ont été saisis dans la résidence de Lac-Beauport où il a été arrêté dans la nuit de mardi à mercredi.
Les policiers de l'Escouade régionale mixte (ERM) ont ainsi réussi à lui mettre la main au collet après plusieurs mois de cavale. Il leur reste maintenant à capturer Jessy Kean, également de Trois-Rivières, dans le cadre de cette opération d'envergure. Considéré comme la tête dirigeante d'un important réseau de vente de drogue en Mauricie, Kean est toujours recherché activement pour gangstérisme, trafic de stupéfiants et complot.
Rappelons que «Loquace» avait été réalisée par la police en novembre et en décembre 2012. Elle avait entraîné l'arrestation de plus de 100 personnes au Québec et en Ontario, toutes reliées au trafic de stupéfiants.
Au niveau régional, l'opération menée par l'ERM avait permis de démanteler le réseau présumément dirigé par Kean. Des méthamphétamines, de la cocaïne, du cannabis, divers équipements, des téléphones cellulaires et des preuves documentaires avaient été saisis. La frappe policière avait été tenue dans des logements des rues Laviolette, Sainte-Cécile et Poisson à Trois-Rivières.
L'enquête policière avait permis d'apprendre que le réseau écoulait sa marchandise dans les parcs et un bar. Les ventes se faisaient aussi dans des logements du centre-ville trifluvien. Parmi les personnes arrêtées à ce jour en Mauricie, on compte Guy Caron, Gabriel Giroux, Brian Gauthier, Chad Linteau-Blanchette, Christian Jr Bédard et maintenant Luc Brisebois.
La police invite toute personne détenant des informations concernant Kean à contacter la centrale de l'information criminelle de la SQ en composant le 1-800-659-4264.