Le Bistro-Brasserie Les Soeurs Grises était situé à l'angle des rues Notre-Dame Centre et des Forges à Trois-Rivières. Lorsque l'établissement a fermé ses portes en fin de semaine, le loyer était impayé depuis plusieurs mois, du moins selon la poursuite intentée par le propriétaire de l'immeuble.

Une poursuite de 81 000 $ contre le Bistro-Brasserie Les Soeurs Grises

Le Bistro-Brasserie montréalais Les Soeurs Grises, dont l'aventure trifluvienne vient de prendre fin abruptement, fait l'objet d'une poursuite civile de 81  503 $ pour loyer impayé.
C'est du moins ce que révèle une requête déposée devant la Cour du Québec par le propriétaire de l'immeuble, Robert Lavoie. Ce dernier soutient que BBLSG-TR inc, (l'entreprise propriétaire des Soeurs grises à Trois-Rivières) a omis de payer le loyer mensuel de 4550 $ entre les mois d'avril 2016 et de juin 2017, ce qui correspond à une somme totale de 81 503,75 $. Le bail qui unit les deux parties avait été signé le 2 avril 2015. À cette époque, c'est la compagnie à numéros qui avait loué le local commercial au 1433, Notre-Dame Centre, Trois-Rivières. En janvier 2016, ladite compagnie a changé de nom pour devenir BBLSG-TR. À partir d'avril 2016, cette entreprise a cependant fait défaut de payer le loyer mensuel. 
À partir du 1er juin 2017, M. Lavoie a donc fait parvenir des mises en demeure, mais sans succès. Une première poursuite a donc été signifiée le 26 juin dernier pour être ensuite amendée le 27 juillet. M. Lavoie réclame non seulement la somme de 81 503,75 $ avec les intérêts à BBLSG-TR et Benoît Charbonneau (qui s'est porté caution lors de la signature du bail), mais il demande aussi leur expulsion immédiate du local et la résiliation du bail. 
Or, on sait que l'établissement a cessé ses opérations dimanche dernier et envoyé un avis de faillite, et ce, un an et demi après son ouverture. Une note a notamment été apposée sur la porte d'entrée du restaurant. On pouvait y lire: «Dû à des événements hors de notre contrôle, nous devons aujourd'hui fermer le restaurant. Nous sommes désolés des inconvénients que cela vous cause. Merci beaucoup de votre compréhension. La direction.» La nouvelle a été confirmée par la maison-mère de Montréal, mais elle a refusé d'en dire plus sur les raisons de cette fermeture. 
La cause devrait être entendue ce mercredi au palais de justice de Trois-Rivières.