Une ex-éducatrice prend le chemin de la prison

Une ex-éducatrice travaillant dans un service de garde, Julie Guimond-Allaire, devra purger une peine de 18 moisde prison ferme pour avoir fait le trafic de cocaïne et de méthamphétamine.
La femme de 37 ans, dont la défense est assurée par Me Jean-François Lauzon, a fait le trafic de ces deux substances pendant un an, soit entre le 1er février 2014 et le 28 janvier 2015. Elle a aussi plaidé coupable aux infractions d'avoir eu ces drogues en sa possession pour des fins de trafic. Elle compte un antécédent de fraude.
Outre la peine de prison, elle sera sous probation pendant deux ans dont 18 mois avec suivi.
Notons que les délits qui lui sont reprochés n'ont pas été commis au service de garde où elle a déjà travaillé dans le passé.