Le 20 février dernier, l’accusé aurait volé l’autocar au terminus de Trois-Rivières.

Une évaluation sur la responsabilité criminelle de Steve Deschênes

TROIS-RIVIÈRES — Steve Deschênes, cet homme soupçonné d’avoir volé un autocar d’Orléans Express avec des passagers à bord, a été ramené devant le tribunal, vendredi, au terme d’un traitement psychiatrique.

Il est redevenu apte à subir un procès, de sorte qu’il a officiellement comparu devant la juge Dominique Slater. L’homme de 39 ans a donc été accusé de vol d’un autocar, méfait, entrave au travail des policiers, fuite, refus d’obtempérer, possession de méthamphétamine, conduite dangereuse et de deux chefs de conduite avec les facultés affaiblies. Il avait été arrêté une première fois le 20 février à 2 h 12 et la seconde fois, à 22 h 14, après le vol de l’autocar.

Toutefois, il sera ramené à l’hôpital pour y subir cette fois-ci une évaluation visant à déterminer sa responsabilité criminelle au moment des faits qui lui sont reprochés. Il reviendra en cour le 29 avril.

Le 20 février dernier, il aurait volé l’autocar au terminus de Trois-Rivières. Il se serait ensuite engagé à contresens sur la rue des Forges. Poursuivi par les policiers, il aurait fait le tour du quadrilatère pour finalement retourner au terminus où on a procédé à son arrestation.