François Matteau n'en croyait pas ses yeux lorsqu'il a vu le jeune client s'enfuir au volant du camion F-150 alors qu'il était parti payer le plein d'essence.

Un voleur s'enfuit avec un camion pendant un essai routier

Le concessionnaire Trois-Rivières Ford Lincoln a été victime d'un vol de véhicule plutôt inusité le 30 juin lorsqu'un jeune homme s'est enfui à bord d'un camion de type F-150.
<p>Le suspect, âgé dans le début de la vingtaine, était vêtu d'un complet au moment du vol.</p>
Le suspect a entamé son scénario le vendredi précédent en prétextant vouloir acheter un nouveau véhicule. Selon le vendeur François Matteau, le jeune homme aurait mentionné avoir récemment reçu un montant important en héritage et qu'il voulait «se gâter en achetant un nouveau camion.»
Or, comme il n'avait pas son permis de conduire en sa possession, le suspect a effectué un essai routier en compagnie de M. Matteau qui était au volant.
Le lundi suivant, le même jeune homme, vêtu d'un complet, est revenu au commerce pour un deuxième essai routier. Encore une fois, comme il n'avait pas son permis de conduire sur lui, il a été confiné au siège du passager alors que M. Matteau le conduisait.
En quittant le concessionnaire, peu après 15 h, le réservoir d'essence était à sec. Le vendeur est donc allé faire le plein à la station-service Esso située tout près. Au moment d'aller payer à l'intérieur, M. Matteau a alors aperçu le potentiel acheteur prendre la fuite au volant du véhicule neuf, de couleur gris charcoal, d'une valeur de 55 000 $.
«Au début, je croyais qu'il voulait simplement déplacer le camion pour laisser la place à quelqu'un d'autre qui voulait mettre de l'essence. Mais je me suis rapidement aperçu qu'il se sauvait», raconte le vendeur, qui a aussitôt avisé les policiers.
Pour le propriétaire de Trois-Rivières Ford Lincoln, Daniel Gauthier, cet incident est très frustrant. Non seulement il devra débourser un minimum de 10 000 $ si le véhicule n'est pas retrouvé, mais la sentence ne sera pas suffisamment dissuasive envers le jeune suspect... si jamais les autorités lui mettent la main au collet. «Il va s'en tirer avec une peine bonbon avec une petite période de probation», déplore-t-il.
Par ailleurs, M. Gauthier est loin de lancer la pierre à son employé, même si la clé n'aurait pas dû demeurer dans le contact au moment d'aller régler la facture à l'intérieur. «À 36°C, il a voulu laisser l'air climatisé fonctionner dans le camion», dit-il, sur un ton compréhensif.
À la Sécurité publique de Trois-Rivières, on confirme qu'une enquête est en cours pour tenter de localiser le suspect et le véhicule. De son côté, Daniel Gauthier mentionne avoir reçu des appels lui indiquant que le camion en question aurait été aperçu à La Tuque, dans le stationnement d'une institution bancaire, quelques heures à peine après le vol.
Selon le propriétaire, le Ford F-150 en question portait encore les marques de transporteurs et la plaque d'immatriculation n'était pas installée à l'arrière du véhicule mais avait plutôt été posée temporairement dans la fenêtre arrière.
Il s'agit d'ailleurs de la première fois que le commerce du boulevard Gene-H.-Kruger est victime d'un vol du genre. «On ne s'était jamais fait volé de véhicule depuis que notre cour est munie d'un système de caméras infrarouges qui fonctionne jour et nuit. Avant, on se faisait voler de 5 à 6 véhicules par année», indique M. Gauthier.
Dans l'espoir de retrouver le camion volé, Trois-Rivières Ford Lincoln offre une récompense de 2500 $ à quiconque permettra de localiser le suspect ou le véhicule. Il est possible de communiquer avec la SPTR en composant le 819 370-6700. Le numéro de série du véhicule est le 1FTFW1ET1EFB12103.