Jimmy Doucet-Boisvert, arrêté dans l’affaire de la double tentative de meurtre à Trois-Rivières, a pu reprendre sa liberté pour la durée des procédures judiciaires.

Un troisième suspect est libéré

TROIS-RIVIÈRES — Un troisième individu arrêté dans l’affaire de la double tentative de meurtre à Trois-Rivières a pu reprendre sa liberté pour la durée des procédures judiciaires.

Après Tom Drapeau et Jonathan Tremblay-Grenier, Jimmy Doucet-Boisvert a en effet été libéré mais il devra lui aussi respecter de sévères conditions. Le juge Jacques Trudel a en effet conclu que le jeune homme de 19 ans pouvait être remis en liberté sans que cela ne mette en péril la sécurité de la population. Pour ce faire, il a tenu compte du passé de l’individu, des garanties offertes par la défense, de ses problématiques de consommation et des circonstances de l’agression.

Certes, il n’a pas caché que les infractions qui lui sont reprochées sont graves et que les probabilités de condamnation sont marquées. Toutefois, il a aussi rappelé que le prévenu est toujours présumé innocent.

Défendu par Me Mario Mélançon, Jimmy Doucet-Boisvert devra donc entreprendre et compléter une thérapie dans un centre de désintoxication et y demeurer 24 heures sur 24 pour les six prochains mois. Il devra aussi s’engager pour une somme de 300 $ sans dépôt. Sa mère devra le cautionner pour 1000 $ sans dépôt.

Il sera interdit au jeune homme de communiquer avec les victimes et les coaccusés. Pas question non plus de se rendre sur la rue Saint-François Xavier et Saint-Christophe à Trois-Rivières. Évidemment, il ne pourra pas consommer de la drogue et de l’alcool ni avoir des armes en sa possession. Sa cause a été reportée au 18 mai.

Doucet-Boisvert, 19 ans, est accusé de tentative de meurtre en utilisant une arme à autorisation restreinte et de voies de fait graves contre un homme, d’avoir déchargé une arme à feu sur sa conjointe, de voies de fait graves et de voies de fait armées avec un bâton contre celle-ci, de menaces de mort contre le frère de l’une des victimes et de possession de stupéfiants.

Lors de son enquête sur caution qui a eu lieu mercredi, on a pu en apprendre davantage sur les événements survenus le 22 mars dans un logement de la rue Saint-François-Xavier. Toutefois, une ordonnance de non-publication nous empêche de dévoiler le contenu de la preuve à ce stade des procédures.

La semaine prochaine, deux autres coaccusés devraient eux aussi subir leur enquête sur caution, soit Alexis Lalande et Alex Vallée.

Rappelons que le 22 mars vers 12 h 15 jeudi après-midi, cinq suspects (Jimmy Doucet-Boisvert, Alexis Lalande, Alex Vallée, Tom Drapeau et Jonathan Tremblay-Grenier) se sont rendus dans une maison de la rue Saint-François-Xavier à Trois-Rivières afin de régler un différend.

L’un des individus a tiré sur un homme et sa conjointe avec une arme de poing. Des coups auraient été également été portés avec un bâton. Blessées, les deux victimes ont dû être transportées à l’hôpital. Pendant ce temps, les suspects ont pris la fuite. Ils ont été localisés et arrêtés au cours de la nuit.