Un sexagénaire se masturbe sur sa civière à La Baie

Un homme âgé de 62 ans a été pincé alors qu’il se masturbait sur sa civière de l’hôpital de La Baie, devant des infirmières. Il a plaidé coupable à un chef d’action indécente, mardi matin, au Palais de justice de Chicoutimi. L’individu a écopé de 50 heures de travaux communautaires et d’une probation de 12 mois. Il lui est désormais interdit d’importuner le personnel soignant de l’établissement baieriverain.

L’événement s’est produit le 29 juillet 2018, lorsque l’accusé s’est présenté à l’hôpital de La Baie pour y subir une intervention chirurgicale. Installé sur sa civière, l’homme s’est dénudé et a commencé à se masturber, le tout devant les infirmières présentes. Plus d’une infirmière a vu les gestes dénoncés à la police.

L’homme, représenté par Me Julien Boulianne, avait décidé de plaider coupable au chef d’action indécente déposé contre lui, mardi, devant le juge de la Cour du Québec Michel Boudreault. Il a admis les faits racontés en cour par le procureur de la poursuite, Me Jean-Sébastien Lebel.

La Couronne et la défense en étaient venues à soumettre une suggestion de peine au juge Boudreault, ce que le magistrat a entériné. L’homme a obtenu un sursis de peine, à condition qu’il réalise 50 heures de travaux communautaires, qu’il garde la paix et qu’il n’importune pas le personnel soignant de l’hôpital de La Baie.

Le juge Boudreault a demandé à l’accusé ce qu’il faisait comme travail. « Je ne travaille pas, je suis malade, a répondu le sexagénaire. J’ai un pacemaker. » « Êtes-vous en mesure de faire les travaux communautaires ? J’imagine que oui, si vous étiez en mesure de vous adonner à ce pour quoi vous plaidez coupable aujourd’hui », a souligné le juge Boudreault.

L’homme, qui n’avait qu’un seul antécédent judiciaire en matière de conduite avec les facultés affaiblies, a acquiescé et a pu quitter le palais de justice.