Cinq individus sont considérés comme des acteurs importants du réseau par la Sûreté du Québec. Il s'agit de la présumée tête dirigeante, Tommy Michel, 25 ans, de Hugues Leroux, 30 ans, Sébastien Caouette, 29 ans, Frédéric Désilets, 29 ans et Jonathan Bergeron-Gosselin, 22 ans.

Un réseau de stupéfiants démantelé au Centre-du-Québec

La Sûreté du Québec a procédé au démantèlement d'un important réseau de trafic de stupéfiants qui sévissait principalement à Victoriaville. Ce groupe, dont certaines caractéristiques s'apparentaient à celles des gangs de rue, n'aurait pas hésité à user d'intimidation ou de menaces pour parvenir à ses fins.
<p>Trois individus étaient toujours recherchés hier. Il s'agit de Samuel Bourassa, 21 ans, de Bécancour, Jean-Philippe Avoine, 28 ans, de Victoriaville, et Roger Desrochers, 56 ans, de Sainte-Clotilde-de-Horton.</p>
«C'était un réseau qui était très structuré, bien organisé et qui avait un très grand contrôle sur la vente de stupéfiants à Victoriaville et les environs. C'était un réseau de trafiquants principalement de cocaïne, mais il y avait aussi de la méthamphétamine et du cannabis», explique la sergente Mélanie Dumaresq, porte-parole de la Sûreté du Québec.
«Ils avaient un niveau de vie très élevé, ils se promenaient en voitures de luxe. Ils n'hésitaient pas à faire usage de violence, de menaces et d'intimidation afin d'assurer leur contrôle», a indiqué le lieutenant Jacques Gagnon, de la Sûreté du Québec.
Pas moins de 175 policiers ont procédé à cette opération qui s'est soldée par 25 perquisitions et 22 arrestations, principalement des hommes âgés entre 18 et 30 ans.
Tommy Michel, 25 ans, de Saint-Samuel, serait la tête dirigeante du réseau. Il a été arrêté à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau alors qu'il s'apprêtait à partir en vacances. Outre Michel, quatre individus sont considérés comme des acteurs importants du réseau par la Sûreté du Québec. Il s'agit de Hugues Leroux, 30 ans, Sébastien Caouette, 29 ans, Frédéric Désilets, 29 ans et Jonathan Bergeron-Gosselin, 22 ans.
Des résidences et des véhicules ont été perquisitionnés à Victoriaville, Tingwick, Warwick, Saint-Samuel, Sainte-Clotilde-de-Horton mais aussi à Bécancour et Trois-Rivières. À Trois-Rivières, c'est un logement de la rue de Sienne qui a reçu la visite des policiers. Sur place, un homme de 30 ans a été arrêté.
À Bécancour, les policiers ont frappé sur l'avenue Cyr, dans le secteur Saint-Grégoire. L'occupant des lieux est d'ailleurs recherché. Il s'agit de Samuel Bourassa, 21 ans. Des accusations pour gangstérisme pourraient même être déposées contre lui. Sur les 22 personnes arrêtées, sept devraient d'ailleurs faire face à des accusations de gangstérisme dont Tommy Michel.
Les 22 suspects devaient comparaître, hier, au palais de justice de Victoriaville. Ils devaient être accusés de trafic de stupéfiants, de possession dans le but de trafic et complot. Il semble qu'ils s'approvisionnaient dans la région de Montréal.
À part Bourassa, deux personnes sont toujours recherchées. Il s'agit de Jean-Philippe Avoine, 28 ans, de Victoriaville, et Roger Desrochers, 56 ans, de Sainte-Clotilde-de-Horton.
Au cours de cette opération baptisée Macramé, les policiers ont mis la main sur des armes à feu, des imitations d'armes, des munitions, quelques milliers de comprimés de méthamphétamine, de la cocaïne, de la marijuana et de l'argent. Des véhicules de luxe ont aussi été saisis.
Cette opération a été menée à la suite d'une enquête amorcée en novembre 2012 par les enquêteurs du poste de la MRC d'Arthabaska.
Elle s'est déroulée en partenariat avec la Division des enquêtes régionales de la Mauricie-Centre-du-Québec. Des policiers de la Gendarmerie royale du Canada et de la Sécurité publique de Trois-Rivières ont également pris part à l'opération Macramé. Cette dernière se poursuit et d'autres arrestations pourraient avoir lieu.
Le public est invité à communiquer toute information sur le trafic de stupéfiants à la Centrale de l'information criminelle de la Sûreté du Québec au 1-800-659-4264.
Avec la collaboration de La Tribune