René Kègle était au palais de justice de Trois-Rivières, vendredi.

Un procès de six semaines pour René Kègle

TROIS-RIVIÈRES — Accusé du meurtre d’Ophélie Martin-Cyr, René Kègle subira un procès qui devrait durer environ six semaines.

Le dossier de cet homme de 39 ans était de retour au palais de justice de Trois-Rivières, vendredi, alors qu’il apparaissait aux assises d’automne, une procédure durant laquelle la Cour supérieure du Québec fixe les dates de procès. L’avocat de la poursuite, Me Benoît Larouche, a alors avisé le juge Raymond W. Pronovost qu’il aura besoin de 20 jours pour présenter sa preuve. Si on ajoute le contre-interrogatoire des témoins, environ deux semaines de plus seront nécessaires.

Aucune date n’a été déterminée pour ce dossier de Kègle, car une étape doit être franchie auparavant. Me Larouche et Me Anne-Sophie Bédard, l’avocate de Kègle, doivent remplir un formulaire de conférence préparatoire. Le document contiendra différents éléments (les admissions, les contestations, etc.) de façon à traiter des questions qui favoriseront un déroulement rapide et équitable du procès.

Habituellement, la cour exige que le document soit rempli et remis dans un délai de 30 jours. Me Bédard a toutefois demandé une extension de délai au juge Pronovost. Elle doit préparer les deux enquêtes préliminaires à venir de Kègle, qui est aussi accusé du meurtre de Jean-Cristophe Gilbert et de Steve Lamy. Ces enquêtes auront respectivement lieu le 23 septembre et le 9 décembre et devraient durer cinq jours chacune.

Le juge Pronovost a accueilli la requête de l’avocate de René Kègle. Les avocats auront jusqu’au 25 octobre pour remettre la documentation.

Les assises d’hiver se dérouleront le 5 décembre. C’est à ce moment qu’on devrait connaître la date du procès de Kègle pour le meurtre d’Ophélie Martin-Cyr, une jeune femme dont le corps a été retrouvé dans un champ de Yamachiche en octobre 2018. Pour ce meurtre, Francis Martel est aussi accusé.

Ophélie Martin-Cyr, Jean-Christophe Gilbert et Steve Lamy sont morts à quelques jours d’intervalle, en octobre dernier. Les corps des deux hommes ont été découverts le 10 octobre dans un véhicule incendié sur le chemin Bradley à Trois-Rivières.