Réjean Michaud
Réjean Michaud

Un présumé pédophile pourrait avoir fait d’autres victimes

Trois-Rivières — La Sûreté du Québec soupçonne qu’un homme arrêté, le 25 septembre dernier, à La Tuque, pour des infractions à caractère sexuel sur un enfant pourrait avoir fait d’autres victimes dans la région. Il s’agit de Réjean Michaud, 68 ans, de La Tuque.

«On croit que c’est possible qu’il y ait d’autres victimes d’âge mineur en Mauricie dans les secteurs de Shawinigan, de La Tuque et de Trois-Rivières», explique la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Bien qu’il ne faisait pas partie d’organisations sportives ou récréatives liées aux enfants, il était en contact avec des jeunes. «Il s’organisait pour faire des activités avec les jeunes. Par exemple, il les invitait chez lui», précise la sergente Cossette.

Il fait déjà face à plusieurs chefs d’accusation dont agression sexuelle, contacts sexuels et incitation à des contacts sexuels sur un mineur. Ces infractions auraient été commises à Shawinigan en 2014 et 2015. Il est également accusé de production de pornographie juvénile. Il est détenu depuis son arrestation. Deux autres présumées victimes - un garçon et une fille - ont été identifiées. Ces dossiers ont été soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). D’autres accusations pourraient donc s’ajouter.

Les policiers de la Sûreté du Québec ont réalisé une perquisition à son domicile à la suite de son arrestation avec la division technologique. Du matériel informatique a été saisi pour analyse.

Michaud a des antécédents en semblable matière. Il avait été reconnu coupable de contacts sexuels sur des mineurs en 1994 et 2002.

Comme c’est le cas dans des dossiers où un prévenu est suspecté d’avoir fait plusieurs victimes, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS) coordonnée par la Sûreté du Québec a été déployée.

Selon la Sûreté du Québec, «il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation». Toute information au sujet de cet homme ou de ses agissements peut être transmise de façon confidentielle au 1 800 659-4264.