Le pêcheur se trouvait près de cet endroit, à proximité de l'île Saint-Quentin et de l'île de la Wayagamac lorsqu'il serait tombé à l'eau.

Un pêcheur retrouvé mort à Trois-Rivières

Un pêcheur âgé dans la cinquantaine a perdu la vie mardi soir, à Trois-Rivières, alors qu'il pêchait dans la rivière Saint-Maurice, non loin de l'intersection des chemins séparant l'île Saint-Quentin et l'île de la Wayagamac. Son corps a été repêché mercredi matin dans le fleuve Saint-Laurent, aux limites de Trois-Rivières et Champlain.
Les policiers de la Sécurité publique ont mené des recherches dans le secteur une partie de la nuit. Le corps a finalement été repêché dans le fleuve.
Le pêcheur s'était rendu pêcher vers 19h45. Un ami est venu le reconduire et devait repasser le prendre vers 21h. Or, à son arrivée, l'homme ne se trouvait plus sur les lieux. Ses effets personnels ont été retrouvés sur place.
L'ami s'est rendu au domicile de l'homme pour voir s'il ne s'y trouvait pas. Inquiet de ne pas avoir de ses nouvelles, il a contacté les policiers de Trois-Rivières qui ont amorcé des recherches dans le secteur de son lieu de pêche jusqu'au milieu de la nuit.
Les recherches ont repris tôt, mercredi matin. Or, un peu après 8h, une résidente de la rue du Rivage à Trois-Rivières, pratiquement aux limites de Champlain, a contacté les policiers afin de signaler la présence d'un corps dans le fleuve à la hauteur de sa résidence.
«Nous nous sommes rendus sur les lieux et la description sommaire que nous avions de la personne disparue correspondait à celle du corps repêché», explique le sergent Luc Mongrain, porte-parole de la Sécurité publique de Trois-Rivières.
Le corps de l'homme a été transporté à Trois-Rivières afin de procéder à certaines analyses. Les policiers tenteront notamment de faire le fil des événements des 24 dernières heures précédant sa disparition. Toutes les hypothèses sont pour le moment envisagées, y compris celle d'un malaise physique. Les enquêteurs tenteront aussi de savoir s'il n'y avait pas eu consommation d'alcool ou de médicaments avant l'incident.