Le motocycliste, un homme de 59 ans, a été immédiatement conduit au centre hospitalier où son décès a été constaté.
Le motocycliste, un homme de 59 ans, a été immédiatement conduit au centre hospitalier où son décès a été constaté.

Un motocycliste perd la vie après une collision avec un autobus scolaire

SAINT-LÉON-LE-GRAND — Une collision survenue entre une motocyclette ainsi qu’un autobus scolaire a fait un mort, mardi matin, sur la route 349 à l’intersection de la rue de la Fabrique à Saint-Léon-le-Grand. Il s’agit de Mario Noël, 59 ans de Sainte-Angèle-de-Prémont. 

Le tragique accident s’est produit vers neuf heures. Alors que le motocycliste circulait en direction sud sur la route 349, l’autobus scolaire aurait effectué son arrêt en toute légalité sur la rue de la Fabrique avant de s’engager sans voir le véhicule à deux roues. 

Le motocycliste a été immédiatement conduit au centre hospitalier où son décès a été constaté. Le conducteur de l’autobus, quant à lui, a subi un choc nerveux à la suite de l’événement. L’autobus scolaire n’avait aucun élève à bord au moment de la collision.

La route 349 a été fermée à la circulation avant d’être de nouveau accessible vers la fin de l’après-midi. Les policiers de la Sûreté du Québec sont demeurés sur place pendant quelques heures en compagnie d’un enquêteur en scène de collision tentant de reconstituer l’incident.

Les reconstitutionnistes de la Sûreté du Québec enquêtent présentement afin de déterminer les causes de l’accident.

Il s’agit du deuxième accident mortel impliquant un motocycliste à survenir dans la région cette semaine. Le premier était survenu dimanche dernier lorsque David Labarre, un homme de 41 ans originaire de Saint-Célestin, était entré en collision avec un véhicule poids lourd à Nicolet. La Sûreté du Québec a tenu à rappeler par voie de communiqué que les principales causes des collisions impliquant des motos sont la vitesse, l’inattention, l’omission de céder le passage ou une erreur de perception. 

Par ailleurs, ce malheureux incident est survenu au même moment où la Société de l’assurance automobile du Québec a lancé une campagne de sensibilisation encourageant tous les usagers de la route à partager le chemin. 

Avec l’initiative «SVP, Partageons la route», la société espère inciter les conducteurs à respecter une distance entre les véhicules et les usagers vulnérables, à réapprendre à partager la route ainsi qu’à continuer de bien se conduire et de se protéger les uns les autres.