Le conducteur de cette voiture est recherché en lien avec l'accident dont a été victime Martin Lafrenière.

Un journaliste du Nouvelliste victime d’un délit de fuite

TROIS-RIVIÈRES — Le journaliste du Nouvelliste, Martin Lafrenière, a été blessé mardi en début d’après-midi après avoir été happé par un véhicule qui a pris la fuite à la suite de l’accident. Le journaliste, qui a subi plusieurs fractures, se trouvait juste à la sortie du journal lorsque l’accident est survenu, alors qu’il traversait la rue pour aller récupérer son véhicule stationné chez un commerçant du coin.

L’accident est survenu à l’intersection des rues Bellefeuille et Bureau. «J’étais en train de traverser la rue. J’ai vu un véhicule qui s’engageait et je me suis arrêté. La dame qui conduisait m’a vu et je lui ai fait signe de passer. J’ai ensuite continué de traverser, mais cette autre voiture est arrivée de nulle part et très rapidement. Je me suis fait ramasser et je suis tombé au sol», se souvient Martin Lafrenière, qui n’a malheureusement pas pu identifier le véhicule, qui a par contre été capté sur des caméras de surveillance. Son seul souvenir demeure que le conducteur a clairement appuyé sur l’accélérateur pour fuir les lieux.

Le journaliste Martin Lafrenière est principalement affecté à la couverture de la MRC de Maskinongé ainsi qu'aux affaires judiciaires.

«J’ai entendu le véhicule accélérer tout de suite après et il est parti. J’ai trouvé ça tellement ordinaire, ça m’a mis en colère. Que tu frappes une poubelle, un écureuil, c’est une chose. Mais là tu viens de frapper une personne et tu ne t’arrêtes même pas? J’ai trouvé ça irrespectueux. Ça peut arriver, une malchance dans la vie, mais au moins il faut s’arrêter et offrir son aide», dénonce le journaliste, qui a reçu de l’aide d’un automobiliste témoin de l’accident ainsi que d’une voisine qui est venue l’aider.

Selon des témoignages recueillis par la Sécurité publique de Trois-Rivières, le véhicule circulait rapidement sur la rue Bellefeuille en direction ouest lorsqu’il aurait coupé un autre véhicule pour bifurquer dans la voie de gauche, et ensuite effectuer un virage très rapide sur la rue Bureau. C’est à ce moment-là qu’il a happé le piéton, qui a été rapidement transporté à l’hôpital. Malgré que sa tête ait frappé le sol, Martin Lafrenière s’estime très chanceux, puisqu’il n’a subi que des fractures et des entorses aux deux genoux. Il s’en tire heureusement sans blessures à la tête, mais devra demeurer quelques mois au repos pour soigner ses blessures.

Des images de la collision ont par ailleurs été captées par des caméras de surveillance d’un commerce situé à proximité, des images qui ont déjà été récupérées par la Sécurité publique de Trois-Rivières qui a ouvert une enquête dans le dossier. Le véhicule, selon un expert qui a pu l’identifier, serait un Chevrolet Optra.

«Nous avons pu obtenir des images. Les premières constatations démontrent qu’il s’agit d’un véhicule pâle, soit blanc ou gris pâle, avec un hayon foncé», indique le sergent Luc Mongrain de la Sécurité publique.

Le responsable de l’accident pourrait d’ailleurs s’exposer à des accusations de nature criminelle dans cette affaire.