Un incendie suspect a détruit une résidence de la rue Dorion, à Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Un incendie suspect détruit une maison à Sainte-Anne-de-la-Pérade

La Sûreté du Québec enquête pour déterminer les causes d’un incendie qui a ravagé une résidence, dans la nuit de lundi, sur la rue Dorion, à Sainte-Anne-de-la-Pérade.

«L’incendie est considéré comme suspect en fonction de divers éléments d’enquête et informations reçues par les policiers. Une enquête est en cours et l’expertise de la scène sera faite par un technicien en scène d’incendie», précise la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec.

À l’arrivée des pompiers, une épaisse fumée avait envahi les lieux et l’incendie avait déjà commencé à se frayer un chemin à l’intérieur des murs.

«On a eu l’appel à 3 h 20. À notre arrivée, il y avait une fumée dense au rez-de-chaussée et un feu éclaté au sous-sol. Ça a progressé très vite par les murs et ça a sauté dans l’entretoit», raconte Robert Dolbec, directeur adjoint du Service des incendies de Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Le toit a fini par s’effondrer.

Une trentaine de pompiers ont combattu les flammes. Les pompiers de Sainte-Anne-de-la-Pérade ont été appuyés par leurs collègues de Sainte-Geneviève-de-Batiscan et Batiscan. «Ç’a été un travail offensif. On a pu pénétrer dans la maison, mais le feu était déjà rentré dans les murs, et dans ce temps-là, c’est plus difficile», précise M. Dolbec.

Une femme se trouvait sur place lorsque l’incendie a éclaté. Elle a réussi à quitter les lieux sans être blessée. Toutefois, un pompier a subi une foulure à une cheville.