L'école Saint-Dominique

Un homme muni d’une arme blanche arrêté dans la cour d’une école primaire

Trois-Rivières — Un homme de 33 ans muni d’une arme blanche a été arrêté sur les terrains de l’école primaire Saint-Dominique, mardi matin, après avoir présumément menacé un enseignant. Jean-Michel Corbeil a comparu, en après-midi, au palais de justice de Trois-Rivières.

Corbeil aurait d’abord apostrophé un employé en face de l’école, qui est située sur côte Richelieu, dans le secteur Trois-Rivières-Ouest. Une altercation verbale s’en serait suivie. L’employé serait alors entré dans l’établissement scolaire. Toutefois, Corbeil l’aurait suivi à l’intérieur. Il est finalement retourné à l’extérieur, et c’est à ce moment-là qu’il aurait exhibé une arme blanche et aurait menacé un enseignant.

Un appel a alors été logé aux policiers. À l’arrivée des patrouilleurs, le suspect a tenté de fuir les lieux. «L’individu qui présentait des signes d’un état mental perturbé fut mis en état d’arrestation et transporté au quartier général», explique le sergent Luc Mongrain, porte-parole de la Direction de la police de Trois-Rivières (DPTR).

Le suspect est très bien connu des policiers. Il devait faire face à des accusations de menaces et d’agression armée.

Tant du côté de la DPTR que de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, on affirme que les élèves n’ont pas été témoins de cet événement. 

«Aucun écolier n’a été mis en danger lors de cette altercation qui impliquait seulement des adultes», assure le sergent Mongrain. Même son de cloche de la part de la commission scolaire. «Les élèves ont été en sécurité tout au long de l’événement. Ils n’y ont pas assisté», mentionne Anne-Marie Bellerose, porte-parole de la CS du Chemin-du-Roy.

Mme Bellerose précise également que la direction a rapidement avisé les parents de la situation via un message sur sa page Facebook. 

Une communication écrite a également été acheminée aux parents à la fin des classes.