Un corps inerte a été retrouvé au sol, tout près du Manoir du Vieux-Moulin, mercredi matin.

Un drame qui fait réfléchir

TROIS-RIVIÈRES — Un important déploiement policier s’est tenu mercredi matin sur la rue Notre-Dame est, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, après que des citoyens eurent signalé la présence d’un corps inerte au sol, tout près de l’édifice du Manoir du Vieux-Moulin.

Une enquête a donc rapidement été ouverte sur place afin de déterminer les circonstances du décès, mais tout porterait à croire que la personne aurait fait une chute mortelle d’un des étages supérieurs de cet immeuble d’habitations à loyer modique. Selon la Sécurité publique, il pourrait s’agir d’un geste volontaire.

«C’est une intervenante sociocommunautaire qui était sur place pour une intervention autre qui a constaté ce qui venait de se produire. Elle a tout de suite contacté le 911 pour obtenir des secours», explique le directeur de l’Office municipal d’habitation de Trois-Rivières, Marco Bélanger. L’organisme fait la gestion de cet immeuble de 133 logements de type HLM.

Au Manoir du Vieux-Moulin, il s’agit du troisième décès à survenir en quatre ans dans les mêmes circonstances. Pour la direction de l’OMH, la situation demeure préoccupante, et les intervenants comptent redoubler les efforts pour venir en aide aux personnes âgées vivant de l’isolement et qui pourraient ressentir de la détresse.

«Aussitôt, notre responsable à l’accompagnement social de même qu’une travailleuse sociale pour personnes âgées du CIUSSS se sont rendus sur les lieux. Les services psychosociaux ont également été interpellés par la ligne 811. Nous avons rencontré plusieurs locataires, spécialement sur certains étages qui ont été ciblés. Au cours des prochains jours, une feuille sera distribuée dans chacun des logements avec les numéros de référence des différents organismes, et le Centre de prévention du suicide fera également des visites en
postvention», mentionne Marco Bélanger.

Visiblement le directeur général de l’OMH était très secoué de ce qui s’était produit, un sentiment clairement partagé par l’ensemble de l’équipe, assure-t-il.

«La problématique des personnes âgées isolées nous interpelle beaucoup et on constate qu’il va falloir réfléchir à de nouvelles actions à poser pour améliorer ça. Dans cet immeuble, nous avons connu d’autres épisodes similaires, malgré le fait que beaucoup de ressources sont déjà déployées. Nous avons un local multiservices où un partenaire communautaire est présent chaque semaine. Le CIUSSS y fait également des visites mensuelles. Il y a le Centre d’action bénévole, et en plus l’immeuble peut compter sur une association des locataires très dynamique. Mais force est de constater que ça ne suffit parfois pas à enrayer l’isolement que certaines personnes âgées vivent, et qui peut mener à une détresse importante», se désole Marco Bélanger.

L’équipe de l’OMH de Trois-Rivières a convenu de se pencher encore plus sérieusement sur la question au cours des prochaines semaines, assure-t-il.

Il importe de rappeler qu’en tout temps, une personne souffrant de détresse ou un proche d’une personne présentant des symptômes de détresse psychologique peut contacter le Centre de prévention du suicide au 1-866-APPELLE (277-3553).