Un deuxième pompier congédié à Trois-Rivières

La Ville de Trois-Rivières a remercié un second pompier à temps partiel en autant de semaines, car celui-ci habite à plus de 25 km de route du quartier général de la Direction de la Sécurité publique.
Cette condition d'emploi, qui s'applique aux employés à temps partiel, est incluse dans la convention collective des pompiers.
De plus, le sapeur a été congédié car il n'a pas répondu à au moins 60 % des appels incendie qui lui ont été acheminés pendant une année.
En terminant, il a fait preuve d'insubordination envers son supérieur. Alors qu'il n'avait pas le droit, il a demandé du renfort de la caserne de Saint-Louis-de-France.