Les funérailles des trois victimes seront célébrées à la cathédrale.

Un dernier adieu jeudi aux victimes du triple meurtre

C'est jeudi après-midi, à la cathédrale de Trois-Rivières, que seront célébrées les funérailles communes des victimes du triple meurtre survenu le 11 février dernier sur la rue Sicard, à Trois-Rivières-Ouest.
À compter de 14 h, les familles, les proches, les collègues de classe, de travail et les amis des trois victimes de 17 et 22 ans se rassembleront pour un dernier au revoir aux deux soeurs et à l'ami de coeur de la plus jeune soeur.
D'ici là, les personnes désirant offrir leurs sympathies aux familles et proches des victimes peuvent le faire ce matin de 9 h à 12 h 30 au Centre funéraire Rousseau du boulevard des Forges, à qui a été confiée la direction des funérailles.
Rappelons que pour l'occasion, le Collège Marie-de-l'Incarnation a choisi de suspendre ses cours de tout le niveau secondaire pour la journée, afin de permettre aux élèves et membres du personnel d'assister aux funérailles, alors que la plus jeune des soeurs fréquentait cet établissement scolaire et était en cinquième secondaire.
Les étudiants et professeurs du programme d'ergothérapie de l'UQTR, où étudiait la soeur plus âgée, seront aussi libérés de leurs obligations pour assister aux funérailles. Quant aux étudiants du Cégep de Trois-Rivières, où étudiait le jeune homme victime de la tragédie, la direction du cégep a demandé aux enseignants de faire preuve de tolérance si des étudiants devaient s'absenter pour assister aux funérailles.
À la demande des familles des victimes, la cérémonie, qui sera célébrée par l'abbé François Doucet, se déroulera à l'abri du regard des médias, qui ne seront pas admis dans l'église. Toutefois, les familles ont laissé savoir qu'elles tiendraient un point de presse dans les jours suivant les funérailles.
Par ailleurs, la cérémonie perturbera quelque peu le centre-ville trifluvien alors que la rue Bonaventure sera fermée à la circulation entre les rues Hart et Royale afin de laisser toute la place au cortège funèbre.
La famille des deux soeurs assassinées a demandé à la population de manifester toute marque de sympathie par des dons à la Fondation du Collège Marie-de-l'Incarnation. Quant à la famille du jeune homme, elle invite le public à manifester sa sympathie par des dons à la Fondation du cancer du sein du Québec.