André Thisdele est décédé le 4 avril 2017 quelques jours après avoir reçu son congé du CHAUR de Trois-Rivières.

Un décès qui soulève des questions

TROIS-RIVIÈRES — Le décès d’un homme de 69 ans après avoir reçu son congé de l’hôpital de Trois-Rivières, où la chirurgie qu’il devait subir avait été interrompue, incite le coroner Yvon Garneau à se poser des questions et à demander que la lumière soit faite sur les soins prodigués à l’homme. Dans son rapport daté du 28 mai dernier, le coroner demande en effet au Collège des médecins et au CIUSSS Mauricie et Centre-du-Québec à se pencher sur la question.

André Thisdele s’était retrouvé à l’hôpital le 30 mars 2017 pour une intervention pour des pierres au rein. Le jour de l’opération, le chirurgien a constaté une complication, soit la présence d’une lithiase qui a augmenté de volume depuis sa dernière visite de contrôle. Il a tenté de pulvérisé la pierre, ce qui s’est fait partiellement. Le spécialiste s’est alors résigné à reporter la suite de l’opération dans un second temps. L’homme a donc obtenu son congé de l’hôpital, un congé que le coroner remet en question.

André Thisdele a été retrouvé mort chez lui le 4 avril 2017. L’autopsie révélera que le rein droit était oedématié avec présence d’un calcul coralliforme de 2,5 centimètres au niveau du calice.

«Est-ce que cette chirurgie non achevée à cause d’imprévus devait déclencher une admission prolongée aux soins intensifs pour M. Thisdele? Je n’ai pas la compétence pour répondre à cette question et je laisserai le soin aux autorités concernées d’examiner la qualité de l’acte professionnel ainsi que les décisions prises dans le contexte par le personnel médical», indique le coroner.

Yvon Garneau a donc soumis le rapport tant au Collège des médecins qu’au CIUSSS-MCQ pour «examiner la qualité de l’acte professionnel posé dans le dossier de M. Thisdele en cours de chirurgie subie au Centre hospitalier affilié universitaire régional de Trois-Rivières le 30 mars 2017», indique son rapport.