Un engin possiblement explosif a été neutralisé mardi à Trois-Rivières par les artificiers de la Sûreté du Québec.

Un colis suspect neutralisé à Trois-Rivières

Un engin possiblement explosif a été neutralisé mardi à Trois-Rivières par les artificiers de la Sûreté du Québec.
Ce colis suspect a été repéré par du personnel de l'entreprise Fix Auto située sur la rue Charbonneau, dans le secteur Trois-Rivières-Ouest. À son arrivée au travail, un employé a remarqué un colis déposé devant la porte. Étant donné que ce qu'il a vu à l'intérieur de la boîte ressemblait à un engin explosif, les policiers de la Sécurité publique de Trois-Rivières ont été appelés sur les lieux vers 8 h.
«Les policiers ont constaté eux aussi que ça ressemblait à un engin explosif. On n'a pas pris de risque et on a fait évacuer la bâtisse de Fix Auto et trois autres bâtisses voisines. On a érigé un périmètre de sécurité et on a fait appel aux artificiers de la Sûreté du Québec postés à Québec», explique l'agente Carole Arbelot, porte-parole de la SPTR.
Ces artificiers sont arrivés sur les lieux vers 11 h. Ils ont neutralisé l'engin en utilisant leur robot. Une détonation a été perçue lors du travail des artificiers. Mais l'agente Arbelot ne peut confirmer s'il s'agit bel et bien d'un engin explosif.
«On ne peut pas dire si c'était une bombe ou pas. On sait que c'était un engin. À savoir s'il était explosif, c'est une autre histoire.»
La police a ouvert une enquête afin de connaître le fond de cette histoire. Des employés de Fix Auto ont été rencontrés pour savoir si des incidents particuliers sont survenus dernièrement, ce qui ne semble pas le cas.
Le travail des artificiers a duré au moins une heure. L'intervention des policiers a pris fin en début d'après-midi.