Le Wilf Seymour est échoué en plein centre du lac Saint-Pierre, à la hauteur de Louiseville.

Un bateau-remorqueur échoué dans le lac Saint-Pierre depuis le 25 décembre

Un bateau-remorqueur, le Wilf Seymour, est échoué en plein centre du lac Saint-Pierre, à la hauteur de Louiseville, depuis le 25  décembre dernier. Malgré les nombreuses tentatives des remorqueurs qui ont tenté tant bien que mal de sortir l’embarcation de sa fâcheuse position, le Wilf Seymour est toujours prisonnier des eaux du lac Saint-Pierre depuis plus de trois jours.

Selon ce que la Garde côtière canadienne a rapporté à Radio-Canada Mauricie/Centre du Québec, l’incident serait survenu tôt, le 25 décembre, à la hauteur de Louiseville. Le bateau-remorqueur propulsait alors une barge avec à son bord, des lingots d’aluminium Alouette Spirit, avant de dévier du chenal de navigation.

Dans un courriel reçu par Radio-Canada Mauricie/Centre-du-Québec, la Garde côtière canadienne a toutefois spécifié qu’un plan alternatif pour retirer l’embarcation de sa fâcheuse position est actuellement en préparation du côté de son propriétaire, l’entreprise McKeil Marine.

«Tout porte à croire que le plan suggérera que la barge soit délestée d’une partie de son poids», a soutenu par courriel l’organisme. 

Le plan envisagé par le propriétaire devra toutefois être analysé par la Garde côtière canadienne et Transports Canada, en plus de l’appui d’autres ministères fédéraux et provinciaux avant d’être mis à exécution.

L’organisme fédéral a toutefois précisé qu’en aucun moment, l’incident survenu sur le lac Saint-Pierre n’avait pollué le plan d’eau. Aucune infiltration n’a par ailleurs été constatée sur l’embarcation.

Même si le chenal n’est pas obstrué depuis l’incident, la Garde côtière canadienne suggère tout de même aux navires passant à proximité de diminuer leur vitesse.