Steve Grenier a écopé de 12 mois de prison pour avoir volé les effets personnels de patineurs, à Louiseville.

Un an de prison pour un voleur

TROIS-RIVIÈRES — Un homme‌ qui avait volé différents objets personnels laissés dans l’abri des patineurs de la Place Canadel à Louiseville vient d’être condamné à une peine de 12 mois de prison.

Steve Grenier, un individu de 32 ans, a reconnu sa culpabilité vendredi à différentes accusations de vol. Le 13 janvier dernier, le citoyen de Saint-Boniface a profité du fait que des patineurs avaient laissé certains objets dans cet abri pour s’en emparer. Après avoir été confronté par différentes personnes, Grenier a quitté les lieux, mais a été localisé dans le secteur d’un dépanneur de la rue Saint-Aimé.

Les policiers de la Sûreté du Québec ont alors arrêté Grenier et l’ont trouvé en possession d’un téléphone cellulaire ainsi que de cartes de débit et de crédit. La police a aussi mis la main sur des comprimés de méthamphétamine et une arme prohibée, soit un poing américain.

L’enquête sur remise en liberté de Grenier devait se tenir vendredi au palais de justice de Trois-Rivières. Après le résumé des faits effectué par le procureur de la poursuite, Me Maxime Laroche, Grenier a décidé qu’il renonçait à cette étape et qu’il plaidait coupable à ces accusations. Il a aussi reconnu sa culpabilité d’avoir contrevenu à une ordonnance de garder la paix imposée dans un autre dossier judiciaire.

»Je suis coupable», a simplement dit Grenier au juge David Bouchard.

Steve Grenier a des antécédents judiciaires de vol qualifié et d’introduction par effraction. Me Laroche a suggéré au juge d’imposer une peine d’emprisonnement de 12 mois. Grenier, qui se représentait seul, a essayé d’amener le juge à retrancher trois mois à la suggestion de la poursuite, car il n’avait pas commis de vol qualifié à Louiseville et qu’il n’avait pas été violent avec qui que ce soit, soutenait-il.

Le juge Bouchard a fait sien le point de vue de Me Laroche. En plus d’imposer une peine d’emprisonnement de 12 mois, le président du tribunal interdit à Steve Grenier de posséder des armes durant 10 ans.