Trois galeries s'effondrent sous le poids de la neige à Shawinigan

Des locataires d'un immeuble à six logements situé sur la 7e rue de la Pointe, à Shawinigan, ont eu une bien mauvaise surprise mercredi après-midi, alors que trois galeries se sont effondrées les unes sur les autres, en raison du poids de la neige.
Locataire du premier étage, Lise Mongrain a vu les galeries s'effondrer alors qu'elle était à sa fenêtre. «Je venais juste de rentrer mon chien. Une chance qu'il n'était pas sur la galerie! J'ai tout vu par la fenêtre. Ça a fait un bruit épouvantable», raconte-t-elle.
La dame, qui se déplace à l'aide d'un fauteuil roulant, s'inquiétait de savoir si elle serait en mesure de pouvoir sortir si jamais quelque chose devait se produire. À l'arrière de l'immeuble, elle est en mesure de sortir, mais se retrouve sur une galerie surélevée en raison de l'inclinaison du terrain, sans rampe pour pouvoir atteindre la rue.
Les pompiers de Shawinigan, qui sont intervenus pour sécuriser les lieux, ont évidemment pris le dossier en charge et porteront une attention particulière pour les prochains jours.
«Nous avons sécurisé les lieux et nous nous assurons que les gens touchés aient accès à une autre issue. Après, pour ce qui est de la reconstruction, le dossier est transféré à l'urbanisme, qui s'occupera de la suite des choses avec le gestionnaire de l'immeuble.
Dans le cas de la dame, elle peut avoir accès à une galerie, et nous avons une note au dossier qu'une intervention de notre part pourrait être nécessaire si cette dame avait besoin d'évacuer l'immeuble», explique Carl Boulianne, directeur adjoint au Service de sécurité incendie à Shawinigan.
La locataire faisait certaines vérifications, mercredi après-midi, afin de voir s'il n'y avait pas lieu pour elle de quitter son logement et d'aller s'installer ailleurs en attendant que tout rentre dans l'ordre. Elle souhaitait d'abord en discuter avec le gestionnaire de l'immeuble.
Heureusement, personne n'a été blessé dans cet incident, bien que des témoins aient raconté que le pire a été évité. En effet, une employée de Postes Canada se trouvait sur les lieux en train de distribuer du courrier à peine quelques minutes avant que l'effondrement ne survienne, nous ont raconté ces témoins.
Du côté de la Ville de Shawinigan, un inspecteur devrait se rendre sur les lieux sous peu pour faire une vérification visuelle et le département de l'urbanisme devrait faire un suivi du dossier auprès du gestionnaire de la bâtisse.