On voit ici l'arrestation d'un des deux suspects du triple meurtre.

Triple meurtre: une décision attendue pour le coaccusé

C'est ce vendredi que le juge Bruno Langelier devrait faire connaître la sentence du coaccusé pour le triple meurtre de la rue Sicard à Trois-Rivières.
On saura alors s'il assujettit le jeune homme à une peine pour adultes, soit une sentence à vie avec possibilité de libération conditionnelle après dix ans ou encore s'il lui impose une peine spécifique pour adolescents. Si c'est le cas, le prévenu sera en garde fermée pendant six ans pour ensuite être soumis à un suivi externe pendant les quatre années suivantes. 
Une fois cette décision rendue, il devra statuer éventuellement sur le milieu de garde. Il pourrait être envoyé à Pinel, dans un centre de réadaptation, dans une prison provinciale ou un pénitencier. 
L'adolescent, qui avait 16 ans lors du triple meurtre le 11 février 2014, a plaidé coupable à trois chefs de meurtre au premier degré et trois autres de complot pour meurtre. Lui et son complice ont assassiné deux soeurs et le copain de l'une d'elles. Ils avaient également projeté de torturer la mère des deux soeurs et de tuer des policiers.
Le procureur de la Couronne, Me Hippolite Brin, a réclamé une peine pour adultes en raison notamment de la préméditation des crimes, de la violence extrême des gestes et des très graves conséquences de ce drame dans la vie des familles.
De son côté, l'avocat de la défense, Me David Guévin, a demandé une peine pour adolescents, en insistant sur le fait que le jeune homme souffre d'un trouble de personnalité limite, ce qui aurait affecté sa culpabilité morale.