Le 11 février dernier, trois jeunes adultes ont été tués dans une résidence de la rue Sicard.

Triple meurtre: l'audition sur les armes à feu reportée

L'audition sur les armes à feu que devait subir le père du jeune homme, soupçonné d'être à l'origine du triple meurtre de la rue Sicard à Trois-Rivières, a finalement été reportée au 15 mai.
Son avocat, Me Bertrand Jacob, entend en effet contester la demande de la Couronne. Celle-ci veut obtenir du tribunal qu'il ne puisse récupérer ses armes ou s'en procurer des nouvelles tant que la justice n'aura pas statué sur le sort de son enfant.
On sait que le suspect, âgé de 42 ans, est accusé d'avoir contrevenu à la Loi sur les armes à feu le 11 février dernier en omettant d'entreposer adéquatement ses armes à feu et ses munitions. Sa comparution formelle a d'ailleurs eu lieu vendredi dernier.
Le prévenu était absent, étant plutôt représenté par son avocat. Il a plaidé non-coupable. La cause a été reportée pro forma au 15 mai pour orientation. Les trois armes qui étaient mal entreposées avaient d'ailleurs été saisies à la suite de l'arrestation de son fils. Elles font présentement l'objet d'une expertise balistique.
Son fils est l'un des deux jeunes qui auraient froidement abattu avec des armes à feu deux soeurs et l'ami de coeur de la plus jeune le 11 février dernier.