Les recherches qui ont eu lieu mardi n’ont donné aucun résultat.

Toujours aucune trace de James Ambroise-Petiquay

WEMOTACI — Le mystère est toujours entier dans le dossier de la disparition de James Ambroise-Petiquay. Sa famille avait demandé de l’aide pour poursuivre les recherches, leur appel a été entendu. Plusieurs bénévoles ont mis la main à la pâte, mardi, en plus d’une équipe de plongeurs de la Sûreté du Québec qui s’est présentée en assistance aux autorités autochtones.

La Sécurité publique de Wemotaci a confirmé que les recherches effectuées dans la rivière Saint-Maurice bordant la communauté n’ont donné aucun résultat.

«Les plongeurs et un enquêteur de la Sûreté du Québec étaient présents aujourd’hui pour faire des recherches sur le plan d’eau où la famille et des bénévoles concentraient leurs efforts. Ils ont recueilli des informations auprès des pompiers bénévoles qui participent à la recherche et, par la suite, ils ont ratissé le plan d’eau, sans aucun résultat. Ils ont pris la décision de ne pas sonder la rivière Saint-Maurice jusqu’au barrage de Chute-Allard, comme initialement prévu dans le plan de recherche, à cause des dangers que représentent le courant fort et les morceaux de glace à la dérive sur la rivière», ont fait savoir les autorités de Wemotaci.

James Ambroise-Petiquay manque à l’appel depuis plus de 40 jours.

Une des sœurs du disparu, Diane Ambroise, se réjouit de l’appui des policiers de la Sûreté du Québec. Elle pense que sa sortie publique de la semaine dernière a fait bouger les choses positivement.

«Ça nous soulage d’avoir de l’aide. Par contre, il faudrait qu’ils soient là plus qu’une journée», a-t-elle lancé.

Il faut dire que la semaine dernière, Diane Ambroise avait souligné lors d’une entrevue au Nouvelliste que la famille se sentait seule dans ses recherches et avait l’impression «d’être moins importante aux yeux des autorités».

«On se sent moins seul. Il y a beaucoup moins de poids sur les épaules de ma famille. Ça fait du bien. Il y a beaucoup de monde qui se sont déplacés de l’extérieur aussi pour nous aider», a-t-elle noté.

James Ambroise-Petiquay manque à l’appel depuis plus de 40 jours.

Diane Ambroise avait lancé un véritable cri du cœur afin de retrouver son frère qui manque à l’appel depuis près d’une cinquantaine de jours.

«S’il s’est passé de quoi, on est prêt à pardonner. L’important c’est de le retrouver. On veut le ramener. S’il est déjà parti, on veut qu’il soit en paix […] C’est difficile. Le pire, c’est de ne pas savoir», avait-elle affirmé.

La Sécurité publique de Wemotaci va continuer à enquêter concernant la disparition de James Ambroise-Petiquay. Elle rappelle que toute personne détenant des informations à ce sujet peut contacter le service de police de Wemotaci au numéro de téléphone 819 666-2238. Toute information sera traitée de façon confidentielle.

Rappelons que M. Ambroise mesure 1,82 m, pèse 91 kg, a les yeux bruns et les cheveux noirs. Lors de sa disparition, il portait des jeans bleus, un manteau blanc et gris avec un capuchon et des chaussures de couleur noir et rouge.