Normand Jr Benoît a comparu, lundi, relativement à la tentative de meurtre survenue, vendredi soir, à Shawinigan.

Tentative de meurtre: Normand Jr Benoît comparaît

Normand Jr Benoît, 59 ans de Shawinigan, a formellement été accusé, lundi matin, de tentative de meurtre en lien avec la violente agression armée commise à l'encontre d'une femme de 50 ans vendredi soir.
Compte tenu du comportement qu'il a adopté lors de son arrestation, l'individu doit en plus faire face à des chefs de menaces, d'intimidation et de voies de fait sur une policière de la Sûreté du Québec. Celle-ci n'a cependant pas été blessée contrairement à la victime de la tentative de meurtre qui repose toujours dans un état grave au centre hospitalier. On ne craint toutefois pas pour sa vie.
Rappelons que le suspect aurait attaqué cette femme de 50 ans avec une arme blanche sur la 110e Rue, dans le secteur de Shawinigan-Sud, tout juste à côté de sa résidence. Il a été arrêté peu de temps après par les policiers.
Pour l'instant, on ignore les motifs qui ont poussé le suspect à s'en prendre à cette femme. La procureure aux poursuites criminelles et pénales en charge de ce dossier, Me Vicky Belleville, a confirmé qu'ils se connaissaient et qu'ils étaient en relation sans toutefois en préciser la nature exacte.
Elle s'est objectée à la remise en liberté du prévenu, d'autant plus qu'il compte des antécédents judiciaires pour voies de fait et harcèlement contre une femme. Ceux-ci datent de 2009. Normand Jr Benoît avait alors bénéficié d'une sentence suspendue. Des accusations de menaces, introduction par effraction et appels harassants ont aussi été portées contre lui en 2009 mais il avait été déclaré non criminellement responsable.
L'avocat de la défense, Me Alain Blanchard, a fait savoir au juge Richard Poudrier qu'aucun choix ne sera fait à ce stade des procédures. La preuve devrait d'ailleurs lui être communiquée incessamment. L'enquête sur détention a donc été fixée à demain.
Lors de la comparution, des membres de la famille du prévenu se trouvaient dans la salle d'audiences. À leur sortie, ils n'ont pas voulu faire de commentaires, se contentant de dire que Normand Jr Benoît avait besoin de soins.