Steven Martel acquitté pour légitime défense

Trois-Rivières — Steven Martel, un individu accusé d’avoir infligé des voies de fait graves à Chad Blanchette-Linteau en juillet 2016, a finalement été acquitté au terme d’un procès qui s’est tenu plus tôt cette semaine.

Dans une décision rendue sur le banc, la juge Guylaine Tremblay a en effet conclu qu’il existait un doute raisonnable sur une situation de légitime défense compte tenu du comportement adopté par Chad Blanchette-Linteau. Du coup, elle a donc acquitté Steven Martel, qui était défendu par Me Matthieu Poliquin de l’aide juridique.

Les événements étaient survenus le 10 juillet à la sortie d’un bar de Trois-Rivières aux petites heures du matin. Steven Martel est un jeune homme de 27 ans qui pratique des arts martiaux mixtes et qui est membre de la MMA. Il se trouvait sur le quai de chargement derrière le bar avec son oncle. Au même endroit, il y avait également Chad Blanchette-Linteau, un individu qui a défrayé les manchettes à quelques reprises pour des gestes de violence. Dernièrement, il a été arrêté dans le cadre d’une importante opération policière visant à démanteler un réseau de trafiquants de stupéfiants dont il serait la tête dirigeante.

Selon ce que la preuve a révélé, toutes les personnes présentes derrière le bar étaient sous l’effet de l’alcool et discutaient quand Chad Blanchette-Linteau, qui était accompagné de sa copine, a asséné un coup de poing à l’oncle de Steven Martel parce qu’il n’appréciait pas ses blagues.

Il s’est ensuite dirigé vers Steven Martel qui, en retour, l’a frappé au visage avec son poing. Or, Chad Blanchette-Linteau, qui se trouvait le long du quai, est tombé à la renverse, faisant une chute de plus de quatre pieds. Les blessures qu’il a subies ont été très sérieuses; il a été dans le coma pendant quelques jours et a dû être hospitalisé plus d’une dizaine de jours.

Aucune plainte n’a été portée dans cette affaire mais les employés du bar, témoins de la scène, se sont empressés de faire appel aux policiers, tout en portant secours à Chad Blanchette-Linteau. Au terme d’une enquête, des accusations de voies de fait graves et voies de fait causant des lésions ont été portées contre Steven Martel.

Dans le cadre du procès, la défense a fait témoigner Steven Martel et son oncle. La Couronne a, de son côté, appelé à la barre des employés du bar. Outre la crédibilité des témoins, la juge a retenu que le principe de légitime défense pouvait bel et bien s’appliquer dans cette affaire, du moins qu’il existait un doute raisonnable en ce sens. Steven Martel avait en effet mentionné avoir eu peur que Chad Blanchette-Linteau s’en prenne à lui ou à son oncle encore une fois compte tenu du fait qu’il s’était avancé vers lui après avoir donné un premier coup de poing. Il a donc été acquitté.