Stéphane Whittom libéré pour suivre une thérapie

LA TUQUE — Stéphane Whittom, cet homme accusé de voie de faits armés, méfait, entrave, menace de mort et d’intimidation, a été libéré sous de nombreuses conditions lors de son passage devant la justice, mardi, à La Tuque. Il devra, entre autres, se soumettre à une thérapie.

En plus de compléter une thérapie au Centre L’autre côté de l’ombre, Stéphane Whittom devra s’abstenir de consommer de l’alcool ou d’autres substances intoxicantes. Il ne pourra pas posséder ni porter d’armes. Il devra également respecter un couvre-feu à la fin de sa thérapie. Il lui sera également interdit de communiquer avec la plaignante.

Rappelons que la semaine dernière, les policiers de la Sûreté du Québec avaient reçu un appel en plein milieu de la nuit concernant un individu violent dans une résidence. L’individu aurait saccagé l’intérieur d’un logement avec un marteau de construction.

L’homme de 45 ans de La Tuque avait été arrêté sur place. Une femme avait quitté les lieux devant l’agitation du suspect. Elle n’avait pas été blessée.

Conduit au poste, l’homme arrêté avait alors menacé les policiers et avait causé des dommages dans le poste de police. Stéphane Whittom aurait, entre autres, tenté de mettre le papier de toilette dans la toilette. Il aurait également déchiré le matelas pour se coucher dedans et ensuite en manger des morceaux.