Steeve Claing Forget

Steeve Claing Forget cité à procès

TROIS-RIVIÈRES — Au terme d’une enquête préliminaire qui s’est terminée mardi, Steeve Claing Forget a été cité à subir son procès sur les accusations de tentative de meurtre et voies de fait graves contre son ex-conjointe.

Dans sa décision, la juge Dominique Slater a conclu que la preuve présentée par le procureur de la Couronne, Me Jean-Marc Poirier, était suffisante à ce stade des procédures pour que le prévenu subisse un procès. Elle s’est notamment basée sur le témoignage de la présumée victime qui a relaté les événements survenus le 15 novembre dernier à Louiseville. Une ordonnance de non-publication nous empêche cependant de dévoiler le contenu de son témoignage et de la preuve.

Claing Forget est aussi accusé de voies de fait causant des lésions corporelles, de harcèlement et de menaces de mort contre son ex-conjointe.

Par ailleurs, son avocat Me Matthieu Poliquin a demandé à la juge une révision du cautionnement de son client, qui est incarcéré depuis son arrestation le 20 novembre dernier. Il s’était rendu de lui-même au poste de police après le dépôt d’une plainte de violence conjugale déposée contre lui.

En décembre dernier, lors d’une première enquête sur caution, le juge Jacques Trudel avait refusé de le remettre en liberté puisque la preuve présentée devant lui pouvait soulever des craintes pour la sécurité de la présumée victime et de ses enfants.

Pour une seconde fois, Me Poliquin tente donc d’obtenir que son client soit libéré durant les procédures judiciaires. Pour ce faire, il a fait témoigner le suspect mais également ses parents et sa sœur. Cependant, cette révision est elle aussi frappée d’une ordonnance de non-publication. Les audiences vont se poursuivre le 11 avril.