Simon Rousseau s’est engagé à régler ses dossiers en octobre.

Soupçonné d’avoir violenté un bébé: Simon Rousseau devrait plaider coupable

Trois-Rivières — Simon Rousseau, soupçonné d’avoir violenté un bébé en janvier 2018 à Trois-Rivières, va vraisemblablement plaider coupable en octobre à une série d’accusations.

En mai 2018, ce Trifluvien de 22 ans avait été accusé de voies de fait graves et de voies de fait causant des lésions corporelles. La victime serait un bébé alors âgé de trois semaines.

Selon les informations fournies à ce moment, Rousseau aurait brassé l’enfant au point de lui infliger une fracture de l’humérus et des lésions avec saignement au cerveau qui ressemblent à celles d’un bébé secoué.

Rousseau était au palais de justice de Trois-Rivières, mercredi. Son avocat, Me Mario Mélançon, a annoncé au juge Simon Ricard que son client avait l’intention de régler l’ensemble des dossiers, une intention confirmée par Rousseau. Il faut dire que ce dernier a une kyrielle d’accusations qui pèsent contre lui depuis les derniers mois.

Il est accusé du vol d’un véhicule et d’une remorque à Trois-Rivières et à Victoriaville à la fin de 2018. Il est soupçonné d’avoir commis des voies de fait sur un agent de la paix en janvier 2019. Quelques mois plus tard, il aurait commis des voies de fait alors qu’il se trouvait à la prison de Trois-Rivières. Différents bris de probation figurent au tableau des accusations.

Simon Rousseau demeure détenu en attendant son retour au tribunal le 9 octobre. C’est à ce moment que les procureurs feront leurs observations sur la peine. Des discussions ont toutefois lieu entre Me Mélançon et Me Catherine Lacoursière, procureure de la poursuite.