Francis Saint-Jean avait comparu le 10 août au palais de justice de Trois-Rivières pour avoir foncé sur un policier avec son véhicule.

Six mois de prison pour avoir notamment heurté un policier

TROIS-RIVIÈRES — Francis Saint-Jean a été condamné à une peine de six mois de prison pour conduite avec les facultés affaiblies et délit de fuite à l’encontre de policiers.

Les événements étaient survenus le 9 août dernier peu avant 18 h au centre-ville de Trois-Rivières. D’emblée, l’individu de 34 ans, ou plutôt le véhicule qu’il conduisait, avait fait l’objet d’un signalement pour des manœuvres douteuses de conduite.

Peu de temps après, le même véhicule avait été repéré par des patrouilleurs à pied qui faisaient la circulation au coin des rues Notre-Dame et Des Forges. Le conducteur, Francis Saint-Jean, s’amusait alors à faire révolutionner le moteur et à faire crisser les pneus de son véhicule. Les policiers s’étaient dirigés vers lui pour tenter de l’interpeller.

Or, il avait refusé obtempérer, décidant de prendre la fuite. Du coup, le premier policier avait réussi à éviter une collision avec le véhicule mais le second avait été heurté et projeté au sol. Le chauffard ne s’était jamais arrêté. Des témoins avaient cependant été en mesure d’identifier le véhicule fautif et de noter le numéro de la plaque d’immatriculation.

Francis Saint-Jean avait été arrêté peu de temps après chez lui, dans le secteur Trois-Rivières-Ouest. Il avait ensuite échoué l’alcootest; son taux d’alcool dans le sang se situant à 257 mg.

Le procureur de la Couronne, Me Julien Beauchamp-Laliberté, avait ensuite autorisé contre lui le dépôt d’accusations de conduite dangereuse, voies de fait armées sur deux agents de la paix, conduite avec les capacités affaiblies, conduite avec plus de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang, délit de fuite et bris de probation. Le suspect avait en effet des antécédents en matière de conduite avec les capacités affaiblies et de violence conjugale, pour lesquels il était sous le coup d’une probation. Il était demeuré emprisonné de façon préventive durant toutes les procédures puisqu’il avait renoncé dès le début à subir une enquête sur caution.

Lors de son retour devant le tribunal mardi, il a donc décidé de disposer de ses dossiers. En présence de son avocat, Me Jean-François Lauzon, il a en effet plaidé coupable aux chefs de conduite avec plus de 80 mg d’alcool dans le sang, délit de fuite et bris de probation. Les autres accusations ont fait l’objet d’un arrêt des procédures.

Les discussions entre les avocats ont donné lieu à une suggestion commune de sentence qui a été entérinée par la juge Dominique Slater. Elle a cependant pris soin de s’enquérir de l’état du policier. Ce dernier n’a pas subi de fractures ou de lésions importantes mais il a souffert de mal de dos.

Ainsi, sur les six mois et un jour de prison imposés à Francis Saint-Jean, il lui reste exactement un mois et 14 jours à purger compte tenu de sa détention préventive. Il sera ensuite sous probation pendant trois ans. Une demande sera faite pour qu’il soit sous suivi probatoire pendant 18 mois en lien avec sa problématique de dépendance à l’alcool. Notons enfin qu’il lui sera interdit de conduire pendant deux ans.