Six ans de prison pour Joey Gareau

SHAWINIGAN — Joey Gareau, 24 ans, a été condamné à une peine de six ans de pénitencier pour sa participation dans l’agression armée survenue dans un appartement de la rue Saint-Paul à Shawinigan le 13 avril dernier.

Lors de son retour devant le tribunal en présence de son avocat, Me Alain Blanchard, Gareau a en effet décidé de régler ses dossiers très rapidement. Il a ainsi plaidé coupable à toutes les accusations portées contre lui, notamment celles de voies de fait graves, voies de fait armées, extorsion, avoir déchargé une arme à feu, possession d’une arme dans un dessein dangereux, introduction par effraction, complot pour extorsion et menaces.

Selon ce que l’enquêteur Luc Briand de la Sûreté du Québec a expliqué au tribunal mercredi, Gareau et deux autres individus se sont rendus chez la victime pour une histoire de dette de loyer. En fait, Gareau voulait extorquer à la victime une somme de 225 $ environ, sous prétexte que cet argent, pris à même son chèque d’aide sociale, lui appartenait alors qu’il aurait plutôt servi à payer son hébergement chez la victime.

Sur place, les hommes ont défoncé la porte de la chambre de la victime et Gareau lui a pointé un fusil de calibre .12 tronçonné sur le front en disant vouloir récupérer son argent, Or, la victime a refusé de se laisser faire. Il y a donc eu une altercation entre les deux hommes au cours de laquelle Gareau a tiré un coup de semonce au plafond. À la demande de Gareau, l’un de ses complices, qui avait une arme de calibre 22 tronçonnée, a finalement tiré sur la jambe de la victime, lui causant ainsi des blessures.

Gareau a non seulement disposé de cette affaire mais il a aussi réglé d’autres causes en suspens. La sentence de six ans est issue d’une suggestion commune des avocats au juge Jacques Lacoursière.

D’autre part, un présumé complice de Gareau dans le dossier de l’agression armée, Jonathan Huet, a également comparu, mercredi, au palais de justice de Shawinigan. Sa cause a été reportée au 30 avril.

Quant au troisième individu impliqué dans cette affaire, il est toujours recherché par les policiers.