Une femme qui se déplace en fauteuil roulant a été happée par une voiture à l'intersection de l'avenue des Cèdres et de la 4e Rue, une intersection dont la signalisation a été modifiée dernièrement.

Shawinigan: une femme en fauteuil roulant happée par un véhicule

Une femme handicapée qui se déplace en fauteuil roulant a été happée par un véhicule utilitaire sport hier soir au centre-ville de Shawinigan. La collision est survenue à une intersection dont la signalisation a récemment été changée en raison des travaux en cours sur l'avenue de la Station.
La dame a en effet été happée par une jeune conductrice à l'intersection de l'avenue des Cèdres et de la 4e Rue. Elle a été transportée à l'hôpital par ambulance pour y soigner notamment des blessures à la tête. Heureusement, elle n'a subi que des blessures mineures.
L'intersection en question a normalement des arrêts dans toutes les directions, mais depuis le début des travaux, elle n'en a que deux. Ce changement semble amener de la confusion chez plusieurs automobilistes habitués de s'immobiliser à cet endroit. De plus, la ligne blanche est toujours présente sur la chaussée.
Johanne Sévigny est une résidente de la 2e Avenue à Shawinigan. Habituée de marcher dans les rues du centre-ville, elle affirme que l'intersection où l'accident s'est produit est très dangereuse depuis la modification de sa signalisation.
«Si tu te fais pas tuer en traversant la rue, t'es chanceux», affirme sans hésiter Mme Sévigny qui estime que la situation est aussi dangereuse à l'intersection de l'avenue Mercier et de la 3e Rue. «Là aussi c'est très difficile de traverser la rue. Il n'y a aucun respect pour les piétons.»
Denise Buist habite justement devant cette deuxième intersection modifiée le temps de réaliser les travaux. Elle affirme que les piétons doivent souvent attendre de longues minutes avant de traverser l'intersection, situation qui se produit particulièrement en période de pointe.
«Il y a quelques minutes, une dame âgée du quartier qui marche avec une canne a eu beaucoup de difficulté à traverser l'intersection. Les voitures ne la laissaient pas passer. Lorsqu'elle a eu une chance de traverser, une voiture qui arrivait en direction de Shawinigan-Sud l'a coupée. Elle a dû s'arrêter en plein milieu de la rue et la voiture est passée juste devant elle», raconte Mme Buist qui souligne que ce type de situation arrive constamment depuis l'implantation des nouvelles signalisations.
La vitesse au centre-ville de Shawinigan semble de plus être un problème depuis le début des travaux. «Les gens roulent plus vite qu'avant», estime Mme Buist. «Et quand les gens veulent traverser, les véhicules ne s'arrêtent pas. Les enfants de 10 ou 12 ans peuvent attendre environ deux à cinq minutes pour traverser.»
Denise Buist estime que la présence de signaleurs routiers à ces intersections pourrait permettre de les sécuriser.
Des policiers de la Sûreté du Québec ont longtemps étudié hier soir la scène de l'accident.