Sept trafiquants arrêtés à Trois-Rivières

Un coup de filet des enquêteurs de la Sécurité publique de Trois-Rivières aura permis, jeudi, de mettre la main au collet de sept personnes, âgées entre 32 et 56 ans, toutes résidentes de Trois-Rivières. Les cinq hommes et les deux femmes arrêtés seraient impliqués dans le trafic de stupéfiants.
Deux résidences ont ainsi reçu la visite surprise des policiers de Trois-Rivières, sises sur la rue Saint-Georges et sur le boulevard Sainte-Marguerite. Des informations du public, ainsi qu'une enquête policière, furent à l'origine de l'émission d'un mandat de perquisition.
Entre autres matériaux et stupéfiants saisis, on note des milliers de capsules de méthamphétamine, des fleurs de cannabis, de la cocaïne, de la pâte de haschisch, du Dilaudid (un narcotique analgésique plus puissant que la morphine et généralement consommé par voie intraveineuse), une somme importante d'argent comptant, des téléphones cellulaires, ainsi que «tout l'équipement qui sert normalement à faire de la revente», précise Carole Arbelot, agente aux relations publiques à la Direction de la sécurité publique de Trois-Rivières.
Au moins trois des personnes appréhendées devraient comparaître au palais de justice de Trois-Rivières vendredi. Les autres ont été libérées par sommation ou sous promesse de comparaître.