Richard Rhéaume

Sentence suspendue pour celui qui avait menacé de mort le député Jean-Paul Diamond

Au terme d'un procès, Richard Rhéaume de Saint-Alexis-des-Monts a finalement été déclaré coupable, jeudi, d'avoir proféré des menaces de mort contre le député de Maskinongé, Jean-Paul Diamond, le 2 août 2010.
<p>Jean-Paul Diamond</p>
La juge Guylaine Tremblay a cependant prononcé un sursis de sentence, de sorte que Rhéaume devra respecter une probation de 18 mois au cours de laquelle il sera soumis à plusieurs conditions.
Ainsi, il devra respecter un couvre-feu de 0 h à 5 h. Il lui sera également interdit de contacter Jean-Paul Diamond, un membre de son personnel, Suzie Martel Dupuis, de même que les membres du syndicat de la compagnie Old Castel Glass.
Il lui est également interdit de se rendre au bureau de comté du député Diamond, à son domicile et à celui de Mme Martel-Dupuis.
Il lui est évidemment interdit d'avoir des armes en sa possession.
Rappelons que Richard Rhéaume avait été accusé de menaces de mort après avoir déclaré à une adjointe du député qu'il allait s'équiper comme Rambo et faire un ménage, surtout qu'il savait où demeurait M. Diamond.
L'homme avait alors perdu son travail et réclamait l'intervention du député pour avoir droit à des prestation d'aide sociale et de la Commission de la santé et de la sécurité au travail.