Roxanne Muise et son conjoint Shawn Wesley Gervais.

Roxanne Muise plaide coupable

Trois-Rivières — Roxanne Muise a disposé de ses dossiers en plaidant coupable, vendredi, à trois accusations en lien avec cette sordide affaire d’agression armée, d’enlèvement, de séquestration et d’agression sexuelle survenue le 9 juin 2018 à Trois-Rivières.

En présence de son avocat, Me Alexandre Biron, elle a en effet admis s’être livrée à des voies de fait armées, voies de fait causant des lésions et d’avoir séquestré un homme qui l’aurait, selon sa version de l’histoire, agressée sexuellement auparavant. Bien qu’elle n’ait pas elle-même frappé directement cet individu, elle a contribué à lui tendre un piège et a laissé son conjoint, Shawn Wesley Gervais et d’autres présumés complices, le battre sans intervenir.

Son conjoint a d’ailleurs été condamné à une peine de six ans de pénitencier pour cette agression.

Rappelons les faits: Shawn Wesley Gervais et Roxanne Muise forment un couple depuis quelques années mais éprouvent des difficultés conjugales. Des discussions ont été faites sur la possibilité de devenir un couple plus «ouvert». C’est dans ce contexte qu’elle a rencontré un homme et qu’un rendez-vous a été fixé dans une chambre d’hôtel pour avoir des relations sexuelles.

Or, selon sa prétention, elle aurait changé d’idée une fois rendue dans la chambre mais aurait tout de même été forcée d’avoir une relation sexuelle avec cet homme. Une fois de retour à la maison, elle a parlé de l’agression à son conjoint qui a promis de se venger.

Notons cependant que dans une première déclaration fournie aux policiers, elle avait affirmé avoir eu des relations consensuelles. Ses versions contradictoires et l’absence de preuve ont fait en sorte qu’aucune accusation d’agression sexuelle n’a été portée contre cet individu.

Pendant huit jours, Wesley Gervais a élaboré un plan pour attirer l’homme dans un guet-apens. Et il s’est assuré de l’aide de deux autres présumés complices, soit son père Carl et son frère Kirt.

La jeune femme a donc contacté l’homme pour fixer un nouveau rendez-vous dans une chambre d’hôtel le 9 juin. Dès qu’il est arrivé sur place, les trois hommes ont fait irruption dans la chambre et l’ont attaqué violemment en lui donnant des coups de pied et des coups de poing. Ils l’ont aussi frappé avec une barre de fer. Il a ensuite été ligoté, cagoulé, embarqué de force dans un véhicule et conduit dans un endroit isolé près de l’autoroute 40 dans le secteur Pointe-du-Lac où il a de nouveau été frappé à plusieurs reprises. Shawn Wesley Gervais a même utilisé une barre de fer pour agresser sexuellement l’homme en tentant de le lui insérer dans l’anus. On l’a ensuite abandonné sur place.

La procureure de la Couronne Me Catherine Lemay avait fait état dans le cadre du processus judiciaire des nombreuses blessures subies par la victime, soit une jambe cassée, des ecchymoses, des lacérations et une déchirure à l’anus nécessitant des points de suture.

Me Biron a précisé que sa cliente savait que son conjoint était déterminé à faire un mauvais parti à cet homme mais que jamais elle n’aurait pensé que l’agression serait aussi violente.

Elle devra revenir en cour le 21 février pour la sentence. D’ici là, un rapport présentenciel sera confectionné.

Notons en terminant que son conjoint a obtenu l’autorisation de porter en appel hors délai le jugement de culpabilité rendu contre lui.