Ritchie MacDonald ira en thérapie

LA TUQUE — Le jeune homme de 23 ans, qui a percuté un poteau en état d’ébriété et qui avait tenté d’échapper aux policiers en disant que sa voiture avait été volée, a été remis en liberté, lundi, sous de nombreuses conditions. Ritchie MacDonald devra notamment suivre une thérapie.

Ritchie MacDonald s’est engagé à suivre une thérapie et à respecter les règlements de l’établissement. Il devra également respecter plusieurs conditions en attendant la suite des procédures judiciaires. À sa sortie, il devra résider chez sa mère et se soumettre à un couvre-feu.

Il lui sera également interdit de conduire un véhicule à moteur et de consommer de l’alcool ou d’en avoir en sa possession. Le jeune homme de 23 ans ne pourra pas se trouver dans les bars, discothèques ou autres endroits licenciés. Il ne pourra pas non plus posséder ou faire usage de drogues sauf sur ordonnance médicale.

Rappelons que la semaine dernière, Ritchie MacDonald, a été arrêté et accusé de méfait public, de bris de probation, d’avoir conduit un moyen de transport d’une façon dangereuse pour le public et d’avoir conduit avec les capacités affaiblies.

Les policiers avaient reçu un appel pour une collision avec un poteau devant le bar le Vénus au centre-ville de La Tuque. Le conducteur avait été vu en train de prendre la fuite.

Sur place, les policiers constatent qu’une première collision a eu lieu à une intersection voisine où un lampadaire a été fauché, alors que la voiture est immobilisée devant le bar contre un autre lampadaire avec des dommages importants.

Ritchie MacDonald, qui avait pris la fuite, a été retrouvé par les policiers. Il avait alors indiqué que sa voiture avait été volée. Toutefois, la caméra de surveillance de l’établissement et l’enquête des policiers démontraient que l’individu était bien celui qui conduisait le véhicule.

Le jeune homme de 23 ans est un individu connu des milieux policiers. Il compte d’ailleurs des antécédents judiciaires notamment pour une conduite dangereuse en 2016. L’accusé a également des causes pendantes devant les tribunaux à Trois-Rivières où il doit faire face, entre autres, à une accusation de conduite avec les capacités affaiblies.