On voit ici Richard Vallières peu de temps avant sa condamnation en cour criminelle pour le vol de sirop d'érable.

Revenu Québec réclame 4,1 M$ à Richard Vallières

Richard Vallières, cet individu qui vient d'être condamné en lien avec le vol de 18,7 millions $ en sirop d'érable, est loin d'en avoir fini avec la justice.
Celui qui a été déclaré coupable le 12 novembre dernier de vol, fraude et trafic par un jury doit maintenant rembourser Revenu Québec pour une somme totale de 4,1 millions $. L'organisme gouvernemental a en effet pris des mesures de perception afin de maximiser le recouvrement des sommes qui lui sont dues.
Pour ce faire, il a obtenu devant la Cour supérieure du district judiciaire de Québec une autorisation lui permettant de prendre des mesures de recouvrement visant les biens de M. Vallières. Ainsi, un avis d'exécution après jugement visant ses biens mobiliers a été obtenu. Revenu Québec a aussi procédé à l'inscription d'hypothèques légales mobilières. 
Ces actions ont été rendues possibles grâce à la collaboration de la Sûreté du Québec. Les policiers ont en effet fourni des renseignements liés à l'enquête qui a conduit à la condamnation de M. Vallières.
Rappelons que depuis qu'il a été déclaré coupable par le jury en novembre dernier, Vallières est détenu. Le juge Raymond W. Pronovost avait conclu que sa détention immédiate était nécessaire puisqu'il avait une position de dirigeant dans ce vol et une implication beaucoup plus importante que les autres.
La cause sera de retour devant le tribunal le 27 janvier prochain afin de fixer une date pour les représentations sur sentence. Il est passible d'une peine variant entre 6 à 10 ans de pénitencier pour des vols et des fraudes de cette ampleur.
L'avocat de Vallières, Me René Duval, a toutefois déjà manifesté son intention de porter le verdict en appel. Il a aussi tenté d'obtenir la libération de son client le temps que l'appel soit entendu mais sans succès. 
Rappelons qu'entre 2011 et 2012, l'entrepôt de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, situé à Saint-Louis-de-Blandford, avait été délesté de pas moins de 5 936 497 livres de sirop d'érable pour une valeur de 18,7 millions $. Cela représentait 9571 barils sur les 16 224 qui s'y trouvaient, soit 59 % de l'inventaire.