Chad Blanchette Linteau

Reconnu coupable de voies de fait, Chad Blanchette-Linteau pique une colère en plein tribunal

Trois-Rivières — Chad Blanchette-Linteau, cet individu accusé de voies de fait pour avoir tabassé un client de son salon de barbier et lui avoir infligé des lésions corporelles, a été déclaré coupable vendredi matin au palais de justice de Trois-Rivières. Et alors que le juge Jacques Trudel prononçait sa décision, Blanchette-Linteau a piqué une colère en plein tribunal, si bien que le juge a été forcé de l’expulser de la salle de cour.

On se souviendra que les événements se sont produits au salon Jack McGurn Barbier sur la rue Saint-Georges à Trois-Rivières. Le client s’y était présenté pour se faire couper les cheveux. Il n’aurait cependant pas aimé le travail effectué par Chad Blanchette-Linteau lui demandant à quelques reprises de faire des modifications. Le barbier aurait alors pété les plombs et lui aurait ensuite asséné des coups de poing au point de lui infliger des lésions corporelles.

Chad Blanchette-Linteau avait plaidé non-coupable à ces accusations et avait subi un procès. Entre temps, il avait également réclamé un arrêt des procédures dans ce dossier pour non-divulgation de la preuve, divulgation tardive et abus de procédures, ce qui lui a été refusé en juin dernier.

Rappelons également que Chad Blanchette-Linteau est présentement incarcéré mais dans un autre dossier, soit celui relié à un réseau de trafic de stupéfiants démantelé en mars dernier et dont il serait la tête dirigeante.

Les plaidoiries sur sentence concernant ces accusations de voies de fait avec lésions se tiendront le 22 août prochain.