On voit ici Mario Charland lors d'une de ses arrestations.

Rapport présententiel pour Mario Charland

Un rapport présententiel sera préparé pour Mario Charland, un individu connu à Trois-Rivières pour certaines actions indécentes, lui qui vient de plaider coupable à un bris de probation lié à un événement remontant au printemps de 2017.
Charland a reconnu sa culpabilité, lundi au palais de justice de Trois-Rivières, de ne pas avoir respecté un élément de sa probation. Il n'a pas pris sa médication, ce qui lui était pourtant ordonné par la cour dans un dossier précédent.
En novembre 2016, il avait été condamné à une peine d'emprisonnement de six mois pour des actions indécentes au parc Pie-XII à Trois-Rivières. Une probation de deux ans lui avait également été imposée.
Cet individu de Trois-Rivières a toutefois été acquitté d'une accusation d'action indécente pour un événement survenu en mai 2017. Un policier en civil l'avait surpris sur la piste cyclable en train de se toucher les parties intimes. Charland a toutefois soutenu qu'il souffrait d'un trouble obsessif compulsif, ce qui l'amène à se toucher les parties génitales lorsqu'il est pris d'anxiété.
Le rapport présententiel sera présenté le 4 octobre. On profitera de cette étape pour déterminer vers quel service Charland devrait être orienté.
Mario Charland demeure détenu dans l'attente de la suite des procédures. L'individu de 56 ans n'avait pu reprendre sa liberté à la suite de son enquête sur caution tenue en juin, soit un mois après les derniers événements qui lui étaient reprochés. La cour estimait alors que le risque de récidive était toujours présent.