Claude Saint-Yves lors de son passage au palais de justice de Shawinigan mercredi.

Quatre accusations portées contre un ex-enquêteur de la SQ

Un policier retraité de la Sûreté du Québec se retrouve dans l'eau chaude à la suite d'une dispute avec un de ses locataires pour le non-paiement du loyer.
Claude Saint-Yves, 61 ans de Shawinigan, a en effet été arrêté le 14 janvier pour une série d'infractions, soit menaces, extorsion, séquestration et introduction par effraction dans le but de commettre des voies de fait.
Le 13 janvier, l'ex-enquêteur se serait rendu chez un de ses locataires dans le secteur de Shawinigan-Sud pour lui réclamer de l'argent. Il aurait alors posé divers gestes qui ont conduit au dépôt d'une plainte contre lui.
Le lendemain, soit le 14 janvier, un mandat d'arrestation a été émis contre lui pour les menaces, l'extorsion, la séquestration et l'introduction par effraction. Il a donc été arrêté et emprisonné.
Mercredi, il a formellement comparu devant le juge Jacques Trudel au palais de justice de Shawinigan. Comme la Couronne représentée par Me Sarah-Beaudry Leclerc s'objectait à sa remise en liberté en dépit de son absence d'antécédents judiciaires, le prévenu a fait appel à l'avocat Me Pierre Spain.
Plus tard, après discussions entre les parties, il a finalement été convenu qu'il pourrait reprendre sa liberté durant les procédures judiciaires mais sous certaines conditions.
Il s'est donc engagé à verser une caution en argent de 2000 $, à ne pas communiquer avec la présumée victime et une autre locataire et à ne pas se trouver dans un rayon de 200 mètres de cet immeuble.
Il lui est également interdit de posséder ou consommer alcool et drogue et de se rendre dans les bars. Évidemment, il ne pourra posséder des armes. Comme il a dit détenir des armes de chasse, il devra les remettre incessamment à la Sûreté du Québec.
Sa cause a été reportée pour la forme au 2 avril.
Claude Saint-Yves a travaillé pour la police municipale de Shawinigan-Sud avant de joindre les rangs de la Sûreté du Québec comme enquêteur lors de la fusion. Il a pris sa retraite en 2007.