Quand un texto mène à une amende

TROIS-RIVIÈRES — Malgré toutes les campagnes de prévention, bien des gens ont encore de la difficulté à délaisser leur téléphone cellulaire au volant. Ce fut le cas pour 17 personnes qui ont écopé d’un constat d’infraction en février sur le territoire de la Direction de la police de Trois-Rivières.

Pour ce qui est des arrestations en matière de conduite avec les capacités affaiblies, le compte est le même: 17 conducteurs ont été arrêtés et devront faire face à la justice.

En mars, les patrouilleurs portent particulièrement attention au non-respect de la signalisation.